Togo: Front social, la STT repart en grève, les motifs

55

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) entame une grève de 72 heures à compter de ce mercredi jusqu’au vendredi 07 avril dans le pays.

Par ce mouvement, la STT veut non seulement exiger la libération des enseignants détenus à la prison civile de Kara depuis le mois de mars dernier mais aussi rappeler au gouvernement ses revendications que sont entre autres la revalorisation de la valeur indiciaire, la réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite et l’apurement du restant des arriérés aux retraités.

La décision de la Synergie d’observer la nouvelle grève a été prise le week-end en Assemblée Générale à Lomé.

En détails et pour les motifs de cette grève, Mme Nadou Lawson, la Coordinatrice de la STT a expliqué que le mouvement vise à soutenir « les agents du ministère de la fonction publique qui sont précomptés mais aussi le personnel de la santé qui réclame les meilleurs conditions de travail pour nous tous ».

Sans être découragée par l’interdiction qui lui a été signifiée pour la marche silencieuse prévue le 31 mars dernier à Lomé, la STT envisage de se faire entendre. A cet effet, la Synergie dit avoir déposé auprès des autorités compétentes une note pour pouvoir marcher et ce conformément à la loi sur la liberté des manifestations.

La marche silencieuse a été déconseillée mieux interdite par les autorités sous prétexte que le dialogue politique en cours entre l’opposition et le pouvoir prévoit une cessation des manifestations dans le pays. Pour ne pas se voir lier par l’accord signé par les acteurs politiques togolais, la STT projette de manifester le 14 avril prochain et a clarifié que la disposition qui prône la trêve ne la concerne « pas directement, on ne peut pas nous l’imposer et nous refuser de marcher ».

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here