Togo : Fichier électoral à auditer, le PNP s’en tient à la diplomatie de la CEDEAO avant d’apprécier

2020

Ouro-Djikpa Tchatikpi

Lundi 05 Novembre 2018 – Le Parti National Panafricain (PNP), une formation de l’opposition au Togo, veut laisser le temps aux experts électoraux de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à finir leur travail avant de pouvoir apprécié. Les experts électoraux ont été présentés à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et ont pour mission d’auditer le fichier électoral qui est source de polémiques.

En se prononçant sur la mission assignée aux experts électoraux de la CEDEAO, Ouro-Djikpa Tchatikpi, le Conseiller national du président du PNP Search PNP a fait savoir le samedi dernier à Lomé que les togolais doivent garder leur calme car « C’est à l’issue du résultat des experts en audit du fichier électoral que nous allons savoir sur quel pied danser ».

Il a poursuivi que « Ce qui se passe est diffèrent de ce nous observons. … je pense que les spécialistes qui sont arrivés, sont venus pour faire un travail. Pour le commun des mortels, ça semble être bancal, mais laissons les aller jusqu’au bout parce que la manière dont la diplomatie se prend, ce n’est pas la même chose qui se fait » de façon ordinaire.

En rapport avec les spécialistes électoraux envoyés, Dr Garba Lompo, le Représentant permanent de la CEDEAO Search CEDEAO au Togo Search Togo a récemment présenté Mme Kari Sahli-Majira et Mr Mamady Conde à la CENI comme étant des consultants, spécialistes en la matière qui ont pour mission de « procéder à un audit du nouveau fichier électoral, récemment établi afin d’en assurer une totale fiabilité ». Ces experts sont arrivés à Lomé au Togo Search Togo le 29 octobre et ont pris fonction le lendemain.

Eu égard à la mission assignée aux spécialistes venus auditer le fichier électoral qui est une source de polémique, Me Aissata Zada et le Prof Honoré Guie, les deux experts qui ont suivi la phase du recensement électoral avaient livré leurs points de vue et ont insisté sur la nécessité de préserver la paix et la stabilité au Togo Search Togo et par ricochet dans la sous-région ouest-africaine.

Le recensement électoral organisé en octobre dernier au Togo Search Togo par la CENI incomplète n’a pas requis l’assentiment de la coalition de l’opposition qui a appelé les populations à boycotter les opérations dans les deux zones. L’un des points concernant la composition paritaire de la CENI tarde à se concrétiser car le cinquième siège réservé à l’opposition parlements est objet de discorde. Le statut du parti d’opposition est contesté à l’UFC qui soutient haut et fort être de l’opposition.

En attendant que soit résolu le problème du huitième membre de l’opposition, les 7 nouveaux membres déjà désignés et qui doivent aller compléter les 8 autres de la majorité au pouvoir Search majorité au pouvoir à la CENI se font toujours attendre et le processus électoral se poursuit dans un flou sur fond de discordes.

Cet épineux problème est au cœur des discussions de la classe politique togolaise en Guinée chez l’un des facilitateurs, le Président Alpha Condé. Sa résolution devra permettre de poursuivre mieux de relancer les préparatifs électoraux dans de bonnes conditions de sorte que le pays ne sorte pas des prochaines élections législatives avec de nouveaux problèmes.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here