Togo : Faure Gnassingbé, Conscient de la Fin ?

4981

« Vous ne savez pas comment servir les hommes. Comment sauriez-vous servir les dieux ? » – Confucius

Togo : Faure Gnassingbé, Conscient de la Fin ?

Se croyant toujours malin que les autres, le soi-disant plus Faure des togolais dans ses dernières heures de gloire tente encore de jouer au plus malin avec sa cohorte de larrons prêts à monter sur l’estrade pour jouer aux zozos. Le champion de la minorité par son voyage sur Accra et son invitation au président Ghanéen pour l’inauguration d’un poste de frontière juxtaposé pense ainsi éteindre le feu allumé sciemment par ses éléments.

En fait, Faure Gnassingbé selon nos informations serait l’instigateur de cette sortie ratée du ministre de la sécurité contre le Ghana dans l’affaire Nicodème Habia, où ledit ministre affirme que le Togo n’est pas une colonie du Ghana et cette conférence de presse tenue par le gouvernement togolais sur la situation politique du pays. Faure Gnassingbé aurait demandé selon toujours la même source d’information à ses ministres et proches de tenir des propos incendiaires ceci dans le but de faire croire aux chefs d’États de la sous-région que le refus des réformes n’est que l’œuvre de son entourage et démontrer par là qu’il est lui-même pris en otage par son entourage et l’armée.

Après avoir envoyé le ministre de la sécurité sur les fronts pour créer l’incendie entre le Togo et le Ghana, le jeune Néron des temps modernes tente comme un bon sapeur-pompier d’aller éteindre ce feu. Il demande à être reçu par le président Akuffo Nana Addo pour calmer la tension et essayer de faire croire qu’il gère une situation difficile. Sachant très bien que le Ghana est à pied d’œuvre pour la réalisation de la feuille de route et sachant que ce soit le président ghanéen qui a appuyé sur l’accélérateur pour qu’il soit convoqué deux fois de suite au Nigéria par le président Buhari pour se faire sermonner, Faure Gnassingbé pense que se rapprocher du Ghana calmerait le jeu et lui donnerait ainsi la possibilité de gagner en temps puisqu’aujourd’hui son régime est acculé et c’est la panique à bord.

Il faut aussi savoir que Faure Gnassingbé en s’affichant ainsi avec son homologue ghanéen tente de faire croire à la population et à ceux qui sont faibles d’esprit qu’il est en de bonnes relations avec le Ghana. Ce qui est archifaux. Le Ghanéen sachant bien ce qui se passe joue bien le jeu pour atteindre son objectif. Puisque ce dernier est bien renseigné sur le cas togolais par l’un de ses conseillers sur le dossier, le ministre Akoussoulèlou Pascal Bodjona qui il faut le souligner a fait un excellent travail de ce côté pour permettre au peuple togolais de connaître l’alternance.

La stratégie du jeune dictateur Faure consiste à lancer ses pions dans l’arène pour souffler sur le feu et aller auprès des facilitateurs pour montrer qu’il veut bien l’alternance mais qu’il lui faut du temps pour convaincre son camp. Un jeu qui pourrait se retourner contre lui. Une chose est sûre selon notre source, il faut savoir que le maître d’orchestre de tout ce qui se passe n’est autre que Faure Gnassingbé lui-même. Il aurait confié à un de ses proches que c’est seul la mort qui le poussera à quitter le pouvoir.

Ce que les togolais devraient comprendre c’est que le vent de l’alternance a commencé par souffler et pour qu’il puisse devenir un ouragan, il leur revient de se lever pour créer les conditions nécessaires. Tous, devrions comprendre que nous avons l’obligation d’arrêter la bêtise humaine que dis-je la bêtise de Faure Gnassingbé qui consiste à rester au pouvoir à vie. Les heures, les jours, les semaines, et les mois seront fatidiques. A toi qui te contente de ton petit confort et qui pense que ce n’est pas ton affaire, je viens te dire que tu es concerné. Si tu refuses de t’y mettre, la mauvaise gouvernance te rattrapera et te lessivera et en ce moment tu comprendras que nul ne peut fuir l’appel de la patrie.

Confucius ne disait-il pas que « celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence par enlever les petites pierres » ? Alors Togolais lèves toi pour déplacer cette montagne qu’on tente de te faire croire qu’elle dépasse le pic d’Agou alors qu’elle est en train de s’écrouler.

Vainquons ou mourons mais dans la dignité.

Dieu est de notre côté.

Jean-Luc Assiakoley

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here