Togo : Faure Gnassingbé confirme que l’armée togolaise est la propriété privée des Gnassingbé payée par le contribuable !

Essozimna Marguerite Gnakadè faure et armees togo

Nul doute que l’armée togolaise a été forgée par le Général GNASSINGBE Eyadema qui a régné sur le Togo durant près de quatre décennies. A sa mort son fils Faure GNASSINGBE a pris les règnes du pouvoir avec la bénédiction de l’armée qui lui a fait allégeance. Et depuis entre cette armée et la famille présidentielle c’est une question de « je t’aime moi non plus ».

Pour preuve depuis son avènement au pouvoir en 2005, Faure GNASSINGBE considère l’armée comme l’héritage à eux légué par leur géniteur. Ce qui fait que depuis que Kpatcha GNASSINGBE surnommé à juste titre à l’époque vice-président de la République et qui occupait le portefeuille de la défense, ait quitté le gouvernement le ministère de la défense a été rattaché à la Présidence de la République. Il n’a plus été pourvu de titulaire. Et pourtant, ce n’est pas de personnalités qui manque au Togo pour occuper ce poste mais tant cette dernière n’a pas le sang GNASSINGBE, le président Faure a préféré garder « l’héritage familial » sous son giron. Et depuis plus de 12 ans le ministère de la défense n’avait pas de titulaire.

Mais surprise dans l’actuel gouvernement, il a décidé de mettre fin au rattachement du ministère de la défense à la présidence. Comme sa nouvelle trouvaille actuellement est de nommer des femmes à la tête des institutions et services étatiques, le Président de la République vient de nommer à la tête du ministère des armées Mme Essozimna Marguerite Gnakadè. Une première dans l’histoire du pays. C’est la première fois qu’une femme est nommée à la tête du ministère de la défense. Et de surcroit une femme qui n’a pas fait carrière militaire.

Si vous vous demandez quels sont les atouts qui ont milité au choix de cette femme à la tête de la grande muette. Ne cherchez pas loin. Cette dame est l’ex-femme du Lieutenant Ernest GNASSINGBE. Cette filiation lui donne droit d’hériter de l’armée.

Comme le disait Tikpi ATCHADAM, ce n’est pas l’armée togolaise qui libèrera le peuple togolais mais cette armée a plus besoin elle-même d’être libérée par le peuple pour qu’elle fasse corps avec lui.

Cette armée qui, au début du processus démocratique, n’avait pas hésité d’arrêter le Premier ministre Joseph Kokou KOFFIGOH qui cumulait son titre de chef de gouvernement avec la défense avant de finalement attaquer la Primature, cette armée est rentrée dans les rangs une fois que l’instigateur de ces attaques a l’effectivité du pouvoir. Et depuis plus de bruits de botte dans le pays. Et donc, Faure GNASSINGBE ne profite que d’une armée bâtie par son père à son image.

Cette armée docile et disciplinée aujourd’hui, en d’autres circonstances, vous le ferez s’opposer à la nomination d’une dame à sa tête mais comme elle est l’héritage de la dame, elle appartient à la famille de la dame, elle se pliera. Certains trouveront que c’est de bonne guerre dans un régime démocratique où l’armée république a devoir de soumission à l’autorité civil. Nous voulons juste leur rappeler que cette soumission vaut aussi pour le respect des lois de la République. En 2005, elle ne s’est pas soumise aux Lois du pays quand il s’est agi de transmettre le pouvoir au fils du président décédé.

Faure GNASSINGBE, le visage policé des fils du Général et dont on dit qu’il fait des études dans de grandes universités occidentales au lieu d’asseoir les bases saines de la nation togolaise contribue par ces actes à encore fragiliser la paix et la stabilité précaires dans le pays. Ce qui fait dire à certains que le peuple doit retirer son armée. Tant que ce cordon qui lie l’armée togolaise à la famille GNASSINGBE ne sera pas coupé c’est en vain que l’alternance pacifique et la stabilité politique seront effectives dans notre pays.

source : Albert Agbeko

Source : Togo Scoop .info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.