Togo : Et si l’ARCEP vérifiait la fiabilité de la « 5G » de Togocom ?

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a troublé le sommeil des deux sociétés de Téléphonie mobile Moov et Togocel ces derniers jours.

Elle a sommé les deux structures de mettre fin à la différenciation tarifaire. Bon an mal an, elles se sont exécutées. Même si au bout, on constate qu’il y a réduction au niveau des tarifs relatifs aux bonus avec le nombre de minutes réduit.

Des deux sociétés, Togocel paraît la plus défaillante aujourd’hui surtout avec son service T-Money. L’ARCEP annonce même une procédure de sanction contre Togocellulaire pour « désagréments et dysfonctionnements graves sur les services T-Money, et défaut d’information à l’endroit des consommateurs, en violation des clauses de leurs cahiers de charges ». L’Autorité pointe notamment la plateforme de Mobile Money de Togocel qui ne répondrait pas aux exigences de « disponibilité permanente, continue et régulière des services autorisés », ainsi que son manque d’informations, quant aux nombreuses perturbations dont elle est l’objet. En effet, « l’opérateur doit en informer ses clients sur la nature du problème et le délai approximatif dans lequel le service sera rétabli. »

Face à des explications jugées « irrecevables », l’ARCEP a donc décidé de lancer cette procédure de sanction.

Curieusement, Togocom plus médiocre que jamais annonce l’activation de son réseau commercial 5G pour dit-on, offrir à ses clients des services haut débit. « Nous sommes fiers d’avoir relevé´ le défi du lancement de la 5G en seulement un an conformément à notre feuille de route. Toutes les équipes de TOGOCOM, que je salue et félicite, se sont mobilisées autour de ce grand projet qui est un nouveau pas en avant pour le Togo », s’est réjoui le DG du groupe Paulin Alazard.

Pour la ministre de l’Economie Numérique et de la Transformation Digitale, « La 5G facilitera les usages innovants en permettant l’émergence de nouveaux services qui répondent aux besoins de divers secteurs de l’économie. L’objectif du Gouvernement est que la couverture mobile bénéficie à tous les Togolais. Il est donc important de s’assurer que le déploiement de cette technologie ne soit pas limite´ aux seules grandes villes mais qu’il contribue a` une amélioration de la qualité´ de la couverture afin que toutes les localités du Togo puissent bénéficier de services 5G », a indiqué Cina Lawson.

Comment peut-on croire à cette nouvelle arnaque de 5G quand on n’a même pas 3G ? La connexion est très défaillante et trop onéreuse au Togo avec la soi-disant 4G.

En définitive, l’ARCEP doit aussi faire arrêter la propagande mensongère et l’arnaque continue de ces opérateurs. Annoncer pompeusement que le Togo est devenu le premier pays d’Afrique de l’Ouest à lancer la 5G ne suffit pas pour tromper les consommateurs.

Honoré Adontui

Source : Le Correcteur

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.