Togo – Eric Dupuy : « Je crois que Gilchrist Olympio est dans un rêve passé »

Intervenant lundi dans l’émission « Audi-Actu » sur les ondes de Victoire FM, Eric Dupuy de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a jeté un regard critique sur les messages de vœux que le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et le chef de file de l’opposition Gilchrist Olympio ont adressé au peuple togolais à l’occasion du nouvel an.

Effectivement, dans son discours à la nation, Faure Gnassingbé n’a pas manqué d’applaudir le bon déroulement du scrutin présidentiel du 22 février dernier. Scrutin (contesté) à l’issue duquel il a été « réélu » (selon la Cour Constitutionnelle) pour un quatrième mandat. Dans la foulée, le chef de l’Etat a également parlé de la « cohésion nationale ».

Seulement à l’ANC, l’on n’accord plus du crédit à ces « éléments de langage » qui étoffent les discours de Faure Gnassingbé. A en croire Eric Dupuy, la cohésion nationale dont parle le prince de la Marina n’est qu’un vain mot, dénué de tout sens.

« Quand on écoute le chef de l’Etat dans son dernier discours à la nation, il parle de la cohésion nationale. Or dans sa bouche, c’est un vain mot. Cela n’a pas de sens. Parce que Faure Gnassingbé sait bien qu’il n’y a pas de cohésion nationale. S’il y avait de la cohésion nationale, est-ce qu’on aurait ce problème de refus d’alternance politique. La cohésion nationale n’existe pas, est ce qu’il y aura tant de personnes qui auraient boycotté la dernière élection présidentielle ? Les gens n’ont pas confiance. Les gens ont été assassinés par les forces de l’ordre et de sécurité. Est-ce que c’est ça l’image de la cohésion nationale ? », s’est-il interrogé.

Selon le chargé à la communication de l’ANC, quand on écoute le dernier discours de Faure Gnassingbé, « on a l’impression d’avoir déjà entendu tout ce qu’il a dit ». « Soit c’est ceux qui écrivent son discours qui n’ont pas assez d’imagination, soit c’est lui-même qui dit qu’on reprend les mêmes idées dans le discours. C’est un manque de respect pour ce peuple », a lâché le conseiller spécial de Jean-Pierre Fabre, président de l’ANC.

Revenant sur le message de vœux nouvel an de Gilchrist Olympio qui appelle toute classe politique (pouvoir comme opposition) à cultiver « l’esprit pacifique et à tout mettre en œuvre pour des élections paisibles, transparentes, crédibles et acceptables par tous », Eric Dupuy relativise. L’opposant dit ne pas comprendre ce que son ancien patron veut dire par « esprit pacifique ».

« Je ne sais pas ce que M. Gilchrist Olympio entend par pacifisme. Le Togo n’est pas en guerre en ce que je sache. Je ne comprends pas le sens de ce qu’il veut dire. Est-ce qu’il y a eu des morts lors des dernières élections ? Je crois que M. Gilchrist est dans un rêve passé, et qu’il n’arrive pas actualiser les choses », a-t-il ironisé.

A l’entendre, le « prisme » à travers lequel M. Gilchrist est en train de voir l’actualité togolaise est sûrement différent du sien.

Dans son discours, le chef de file de l’opposition a aussi mis l’accent sur le « dialogue ». « Les acteurs politiques doivent tout mettre en œuvre pour éviter de plonger le Togo dans les crises aux lendemains incertains. En toute chose, le dialogue doit être privilégié », avait écrit le président de l’UFC.

A en croire Eric Dupuy, le dialogue dont parle Gilchrist Olympio a été toujours privilégié à l’ANC. D’ailleurs, Jean-Pierre Fabre a plusieurs fois écrit au chef de l’Etat dans ce sens, mais cela n’a rien donné.

Pour finir, le bras droit de Jean-Pierre Fabre a invité le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition a revoir leur copie…, la prochaine fois.

Godfrey Akpa-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.