Togo-EPU : La CNDH valide son rapport complémentaire

Un atelier de validation du rapport complémentaire de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) au titre du troisième cycle de l’Examen périodique universel (EPU) du Togo se tient ce mardi au siège de l’institution à Lomé.

La CNDH va soumettre un rapport complémentaire au Groupe de travail. Le document qui sera envoyé aux experts du Conseil des droits de l’homme (CDH) va être validé ce mardi 6 juin 2021 à Lomé à travers une rencontre financée.

« Ainsi donc, après l’atelier du 18 mai qui a permis de renforcer les capacités des membres et du personnel de la CNDH sur le mécanisme de l’EPU, la CNDH a mis en place un comité technique chargé d’élaborer le projet de rapport. Le travail a consisté en la collecte des données sur le terrain avec la contribution des antennes régionales, la revue documentaire, l’évaluation de l’état de mise en œuvre des recommandations issues du deuxième examen et l’élaboration d’un projet de rapport qui aujourd’hui est soumis » aux appréciations des participants dudit atelier, rappelle Olivier Yaovi Sronvi, le premier rapporteur de l’institution.

Ce dernier souligne que « la préparation des documents sur lesquels sera fondé l’EPU exige en amont et en aval la participation de tous les acteurs impliqués dans la promotion et la protection des droits de l’homme, entre autres, les organisations intergouvernementales régionales, les représentations d la société civile, y compris les organisations non gouvernementales (ONG) et les défenseurs des droits de l’homme ».

L’Examen périodique universel, rappelle Olivier Yaovi Sronvi, dans son intervention, « est un examen par les pairs qui consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme sur la base d’un traitement égal et d’un processus transparent, inclusif er participatif ».

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.