Togo-Entre Claude Le Roy et le Togo, c’est jusqu’à la gare !

Pour partir sans vraiment être parti, il faut être un fin métaphysicien. L’ombre du « sorcier blanc », Claude Le Roy continue de planer sur le football togolais.

Le passage du technicien français à la tête de la sélection nationale togolaise a été un fiasco. Avec seulement 9 victoires sur un total de 35 matchs disputés, Claude Le Roy n’a pas connu le même succès d’antan qui lui avait valu le surnom de « sorcier blanc ».

Longtemps réclamée par les amoureux et fanatiques du ballon rond au Togo, sa démission finira par tomber le 12 Avril 2021. Un départ malheureusement salué et apprécié par les Togolais qui voyaient une nouvelle ère s’ouvrir pour le football national. Mais c’est mal connaître les compétences alchimiques du coach français. Le « sorcier blanc » n’a pas fini de servir le football togolais.

On apprend dans les colonnes du bihebdomadaire togolais d’investigation « L’Alternative » N°1049 du 26 Juillet 2022 que Claude Le Roy a reçu une autre mission en faveur du football togolais, celle de « plaider auprès du Président français en faveur de la réalisation de projets pour le développement du football sur le continent ».

Ainsi, l’ancien sélectionneur du Togo aurait défendu et obtenu auprès d’Emmanuel Macron, « un projet de construction à Lomé, d’un centre régional pour le développement du football féminin ».

Il ne faut pas être niais pour imager que ces services du français sont purement philanthropiques. Claude Le Roy a vraiment appris de l’Afrique, un continent sur lequel on peut partir sans vraiment être parti !

Barth K.

Source : icilome.com