Togo: encore 55 kg de cocaïne saisis au Port de Lomé

La commission nationale anti-drogue (CNAD) a incinéré lundi à Lomé des drogues dont la cocaïne et médicaments illégaux saisis. L’opération rentre dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues.

A LIRE AUSSI: [CONFIDENTIEL]: armée, trafic de drogue, les confidences de Faure Gnassingbé

Elle s’est déroulée en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile. Général Damehame Yark appelle les populations togolaises à ne pas sous-estimer les effets de la drogue sur la santé humaine.

Publicités

Le Togo n’est pas réellement un pays de consommation de drogues durs. Mais il reste un pays de transit. En témoigne la saisie au Port autonome de Lomé de 55 kilogrammes de cocaïne. En plus de cela, il y a eu plus de 4,7 tonnes de cannabis. La majorité de ces quantités a été saisie aux frontières.

En plus de la cocaïne, du cannabis, 3,3 tonnes de psychotropes 10,4 Kg de tabac illicite et 44 331 kg de cigarettes ont été incinérés lundi à Lomé.

A LIRE AUSSI: [CONFIDENTIEL]: du pétrole nigérian volé et vendu en catimini au Togo

« Il faut aussi souligner que les produits que nous saisissons souvent, ce sont du cannabis malheureusement consommé par les jeunes. Cela fait réfléchir. Comme le dit le thème de cette année, il faut partager les faits de drogue pour sauver des vies. Des gens ignorent que le cannabis est une drogue qui peut amener à perdre ses facultés mentales. Plusieurs maladies mentales sont dues au cannabis », a déclaré le ministre de la sécurité et de la protection civile.

Le général de brigade, Damehame Yark invite les populations togolaises à ne pas sous-estimer les effets des drogue (cocaïne, cannabis, etc) sur l’homme. Pour le ministre de la sécurité, toutes les cigarettes ne sont pas bonnes à fumer. Affirmant qu’il y a actuellement de la contrefaçon de plusieurs marques de cigarettes sur le marché.

A LIRE AUSSI: « Les Togolais sont des fuyards », dixit un ex- officier de l’armée

« C’est le lieu d’attirer l’attention de nos adolescents qui parfois s’adonnent à l’alcool ou au cannabis et encore aux cigarettes. Que les parents prennent leurs responsabilités. Il y a des dealers qui rôdent autour des établissements pour vendre de la drogue aux élèves. Nous avons quand-même des équipes qui font la ronde autour des établissements », a indiqué Gal Yark.

De la cocaïne, du cannabis mais aussi des médicaments

En dehors des drogues, plus de 76 tonnes de médicaments contrefaits ont été également été brûlées. Le général Damehame Yark invite les populations à abandonner le recours aux médicaments de rue pour éviter s’acheter des maladies.

Le ministre de la sécurité a félicité les forces de défense et de sécurité. Il a également salué l’apport de la société civile et des partenaires du Togo qui a permis d’atteindre des résultats significatifs obtenus dans la lutte contre la drogue.

A LIRE AUSSI: Sérail: qui sont ces ministres de Faure qui s’affrontent en catimini ?

Si les résultats obtenus sont encourageants, il n’est toutefois pas question de baisser les bras, selon le ministre. Le général Yark informe que la lutte continue tant que les trafiquants n’abandonneront pas.

« Il ne faut pas baisser les bras. On multiplie des stratégies pour mettre fin au phénomène mais les trafiquants aussi multiplient leurs stratégies pour dévier. Tant qu’ils seront là, les forces de défense et de sécurité feront tout pour les combattre », a-t-il.

A LIRE AUSSI: Kara: 5 ans de prison pour un jeune homme coupable de pédophilie

Rappelons que c’est l’Assemblée générale des Nations Unies qui a décrété le 26 juin, journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. Le but est de renforcer l’action et la coopération mondiales afin de parvenir à une société affranchie de l’abus de drogues dont la cocaïne.

Togobreakingnews

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.