mardi, mars 31, 2020
Accueil Politique Togo/Elections présidentielles 2020: A la découverte du candidat de l’Union pour la...

Togo/Elections présidentielles 2020: A la découverte du candidat de l’Union pour la république(Unir) et son programme.

Investi par son parti Union pour la République (Unir)le 7 janvier dernier, Faure Gnassingbé se présente à cette élection présidentielle de 2020 pour la quatrième fois après 2005, 2010, et 2015.

Candidat à sa propre succession, Faure Gnassingbé a annoncé d’importantes décisions lors de la campagne électorale notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, social, économie, infrastructures.

Retour sur le parcours de l’homme :

Elevé dans une ambiance stricte, Faure Gnassingbé débute son cursus scolaire à l’Ecole Primaire Publique du Camp RIT à Lomé où il obtient son Certificat d’Etude du Premier Degré (CEPD) en 1977.

A la rentrée scolaire 1977-1978, il entre en classe de sixième au Collège Protestant de Lomé. C’est au Collège Chaminade de Kara qu’il décroche son Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) en 1982.

Cette même année, il part en France où il fera la classe de seconde au Lycée Militaire de Saint-Cyr en France. Son passage dans ce collège est couronné en 1985 par l’obtention du BAC D avec mention bien.

Attiré par l’univers de la finance, il s’inscrit en 1985 à l’Université Paris- Dauphine et en sort quatre années plus tard titulaires d’une maîtrise de gestion.

Faure Gnassingbé conserve de cette étape de sa vie, de précieuses relations avec des cadres qui occupent aujourd’hui des postes importants en France et en Europe.

De 1992 à 1997, passage à l’Université George Washington (Washington DC) où il obtient un Master of Business Administration (MBA), appuyé de plusieurs stages dans des institutions internationales.

De retour au Togo, Faure Gnassingbé est élu député de la première circonscription de la préfecture de Blitta (au centre du Togo) en mars 1999.

Ses collègues le choisissent pour présider la Commission des Relations Extérieures et de la Coopération de l’Assemblée nationale. Il effectue dans ce cadre de nombreuses missions à l’étranger.

Il est réélu en 2003 puis nommé ministre de l’Equipement, des Mines et des Postes et Télécommunication le 27 juillet 2003.

A la suite du décès de Gnassingbé Eyadema le 5 février 2005, il devient Président de la République le 7 février.

Pour éviter au pays de basculer dans le chaos, il renonce à ses fonctions le 25 février afin de garantir la transparence de l’élection présidentielle du 24 avril à laquelle il est candidat.

En 2005 il succède à son père à la suite du décès de ce dernier. Il remporte l’élection présidentielle de 2010 avec 60 % des voix. Il est réélu en 2015 par 58,77 % des suffrages exprimés.

Source : lomeinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.