Togo-Education : Kokoroko sur la question des frais parallèles

« Aucun chef d’établissement ne doit exiger d’un parent d’élève, le payement de frais supplémentaires ou spéciaux… », écrit prof Dodzi Kokoroko, ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat.

Cette disposition, l’autorité de tutelle l’a rappelé dans une récente note de service à l’endroit des chefs d’établissement qui, selon les informations, perçoivent des frais supplémentaires au-delà des plafonds des parallèles.

A ces derniers, le ministre rappelle : « Aucun chef d’établissement ne doit exiger d’un parent d’élève, le payement de frais supplémentaires ou spéciaux pour l’inscription aux examens, l’achat de tables-bancs, fournitures, de matériels ou pour tout autre besoin ».

Ensuite fixe-t-il les frais parallèles pour le premier cycle du secondaire (Collège) à trois mille francs (3000 FCFA) et cinq mille francs (5000 FCFA) pour le second cycle (Lycée) des enseignements général et technique.

Prof Kokoroko précise par ailleurs : « Tout contrevenant aux dispositions de la présente note de service s’expose à la rigueur des sanctions en vigueur ».

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.