Togo-Dr Jean-Emmanuel Gnagnon repose le débat du « statut des anciens présidents de la République »

La question préoccupe Dr Jean-Emmanuel Gnagnon. Dans une réaction sur sa page Facebook, l’ancien cadre des Forces Démocratiques pour la République (FDR) repose le débat. Il parle du cas de El-Hadj Abbas Bonfoh, l’ancien président du Togo par intérim décédé le 30 juin. Tout en rendant hommage à l’illustre disparu, le jeune politicien regrette le fait que l’homme n’ait pu jouir de ce statut d’ancien président avant de rejoindre les ancêtres. Lecture.

DÉCÈS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, EL- HADJ ABASS BONFOH

La nation togolaise a appris avec une grande surprise la mort soudaine hier 30 juin 2021 de Monsieur El-Hadj Abbas Bonfoh, ancien Président de l’Assemblée nationale et ancien Président de la République du Togo.

On se souvient de l’illustre disparu comme ayant été un homme politique pris dans le tourbillon de la confusion au sommet de l’État à un moment très critique de l’histoire politique de notre pays.

On peut saluer la mémoire d’un ancien Président de la République qui n’aura pas bénéficié du Statut des anciens présidents de la République, selon l’article 75 de la Constitution de notre pays.

Le Statut des anciens présidents de la République est une question qui mérite d’être reposée avec objectivité dans un souci de respect constitutionnel.

Je lance à cet effet un appel citoyen aux honorables députés à l’Assemblée nationale et aux membres du gouvernement d’œuvrer dans une dynamique patriotique pour la détermination de la loi organique sur le statut des anciens présidents de la République.

J’adresse mes sincères condoléances à sa famille politique ainsi qu’à sa famille biologique.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.