Togo – Dr Innocent Kpéto : « Les faux médicaments sont à l’origine de centaines de milliers de morts dans nos pays »

La problématique de faux médicament en Afrique, surtout au Togo, est toujours d’actualité. Selon les experts, ces médicaments falsifiés qui abondent les étagères des bonnes dames du pays, font plus de victimes.

« Les faux médicaments sont à l’origine de centaines de milliers de morts dans nos pays. Aujourd’hui quand vous allez dans les services médicaux qui soignent surtout les pathologies liées au fonctionnement de l’organisme, les organes sensibles de notre corps, le foie, les reins, on se rend compte des dégâts de ces faux médicaments sur l’organisme en général. Il y a des conséquences directes qu’on peut retrouver au niveau dermatologique également. Des fois les gens pensent que les médicaments utilisés par voix extérieure ne sont pas dangereux, mais ça peut faire des dégâts énormes sur le corps et au niveau des organes vitaux », a relevé Dr Innocent Kpéto, président de l’Ordre national des pharmaciens du Togo.

A l’en croire, malgré les efforts fournis par les autorités sanitaires du pays, le problème reste entier. « Les faux médicaments entrainent l’échec même des systèmes de santé dans la prise en charge globale de certaines pathologies. Au niveau du paludisme par exemple qui est le fléau, la pathologie la plus courante dans nos pays, le fardeau de nos populations, quand les gens se permettent d’introduire des faux antipaludéens, vous imaginez les dégâts, surtout au niveau des enfants à bas-âge et des femmes enceintes avec les conséquences dramatiques que vous pourrez imaginer sur la vie de ces personnes fragiles. On parle aussi de plus en plus de résistance aux anti-infectieux, et ça c’est un volet très important », a-t-il ajouté.

Selon Dr Kpéto, les faux médicaments qui circulent aujourd’hui sur le marché sont les antibiotiques. « Et le non-respect des doses recommandées créé des phénomènes de résistance qui vont donc être préjudiciables non seulement à la personne qui a pris le médicament, mais aussi à toute la communauté, puisqu’il y a des bactéries sélectionnées résistantes qui vont attaquer toute la population. Donc il y a des conséquences directes sur la santé, mais il y a aussi des conséquences sur la société », a par ailleurs indiqué le Président de l’Ordre des pharmaciens du Togo.

Le pharmacien pense que les conducteurs de taxi moto sont les plus grands consommateurs de ces médicaments falsifiés, surtout des anti-douleurs.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.