Togo – Dr Christian Spieker : « Monsieur Oré est un vrai patriote qui combat la Françafrique »

L´arrestation de Djimon Oré et les méthodes employées montrent encore une fois que le Togo n´est pas un État de Droit. C´est purement un abus de pouvoir. Le Togo est un Etat serviteur des intérêts de la France depuis l´assassinat de Sylvanus Olympio en 1963. C´est un fait incontestable qu´il est juste en train de dénoncer. Cela ne mérite pas une interpellation musclée. Djimon Oré est en droit de le dire car la France cautionne la dictature au Togo et en Afrique pour sauver ses intérêts.

Il faut des gens comme Djimon Oré, comme moi-même pour mettre fin à cette main mise de la France sur le Togo. Monsieur Oré est un vrai patriote qui combat la Françafrique. Il ne combat pas la France mais il combat la politique africaine de la France qui asservit le continent avec la complicité coupable de ceux qui sont à la tête de nos États en Afrique. Je salue son courage et sa bravoure même si je n´approuve pas tout ce qu´il dit. Il n´est pas un béni oui, oui et il ne sera jamais un béni oui, oui contre les intérêts du Togo face à la France. Pour cela, je l´admire car on a la même conviction ou idéologie politique sur ce point précis. C´est juste notre méthode pour y arriver qui diffère.

Son arrestation est inacceptable. Si on veut reprocher quelque chose à quelqu´un, il faut suivre la procédure normale en lui envoyant d´abord une convocation. Soit, on a des lois au Togo ou on n´en n’a pas. On ne débarque pas, bien armé, pour aller chercher un homme politique comme si la personne était un criminel.

Il faut qu´il soit libéré immédiatement, sinon vous risquez de faire déborder le vase. Le silence des Togolais ne veut pas dire qu´ils sont heureux de vous. Il faut savoir interpréter leur silence. C´est comme un volcan qui dort et qu´il ne faut pas réveiller.

Si vous ne voulez pas qu´on parle mal de vous, alors, gérez bien le pays dans les normes démocratiques minimales.

N´importe quel opposant politique a le droit de dire ce qu´il pense de la gestion d´un pays par le parti au pouvoir lorsqu´il est interviewé. Il a le droit de critiquer un gouvernement si ce gouvernement sort du cadre démocratique dans la gestion du pays. Il est en droit de faire des comparaisons à d´autres situations. C´est son point de vue tout à fait légitime et normal. À vous de rapporter la preuve contraire si vous n´êtes pas d´accord avec lui et si vous pensez que ce qu´il dit est faux.

Si vous ne voulez pas qu´on vous critique, alors, comportez-vous bien en bons pères de famille. Si vous n´êtes pas d´accord d´une critique, apportez la preuve contraire. C´est tout. On n´a pas besoin d´envoyer les gendarmes en civil, bien armés, pour aller kidnapper la personne.

Le silence des Togolais ne veut pas dire qu´ils n´ont pas de jugements à faire sur vous. Les gens sont fatigués de vous et ils ont le droit de dire ce qu´ils pensent. Ils ne veulent plus de vous. Comprenez-les.

Vous retardez le pays et le gérez comme s´il était une entreprise privée alors que le Togo appartient à tous les Togolais. En tant que citoyen togolais comme vous, Djimon Oré a le droit de dire ce qu´il pense car le Togo lui appartient aussi. C´est son droit. Lorsqu´on a un bien commun à gérer et que celui qui le gère, se comporte comme si le bien lui appartenait seul, le co-indivisaire ou copropriétaire est en droit de dire ce qu´il pense de la mauvaise gestion de ce bien commun car c´est son droit absolu aussi.

Dans quel État sommes-nous au Togo? Le Togo n´est pas un État de Droit. C´est la dictature. Que cela vous plaise ou pas, c´est comme ça, puisque toutes les caractéristiques d´un État dictatorial sont réunies au Togo. Dans un Etat de Droit, on ne procède pas de la sorte pour arrêter quelqu´un qui n´est pas un criminel. Dans un pays, il faut un minimum de droits pour les citoyens.

Les Togolais ne peuvent pas continuer à accepter ce qui est inacceptable. C´est humiliant. Cela devient un principe. À chaque arrestation d´un opposant politique ou journaliste pour raison d´opinion, il n´est plus convoqué. Ce sont les gendarmes qu´on envoie pour aller le chercher comme si la personne était un criminel. Il faut que cela cesse. Vous faites honte au pays et vous vous couvrez, vous-mêmes de honte par cette manière de procéder pour arrêter les gens. Faites au moins la différence entre un criminel et un homme politique.

Ce qui est encore étonnant et même aberrant, vous aimez vous porter disponibles pour apporter des solutions dans les pays voisins en conflits internes alors que vous n´arrivez même pas à résoudre les problèmes dans votre propre pays. C´est de la pure démagogie à des fins purement politiques pour se rendre utiles dans la sous-région et surtout à la France. On connaît votre stratégie. Ne prenez pas les gens pour des cons. Tout le monde n´est pas naïf comme vous pouvez le penser ou le croire.

Au Togo on n´a que des intellectuels et des hommes politiques opportunistes et non de conviction. Si vous voulez contribuer à résoudre les problèmes politiques en Afrique ou dans la sous-région comme au Mali, au Niger ou au Tchad, commencez d´abord par votre propre pays qui regorge de mêmes problèmes. On ne laisse pas sa maison qui brûle pour aller éteindre d´abord celle des autres.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.