Togo-Dr Christian Spieker : « La France aime soutenir les leaders malléables »

Nous pouvons sortir le Togo et ensuite l´Afrique de la spirale française, si nous optons pour cette théorie ou stratégie que j´ai exprimée à plusieurs reprises dans mes articles précédents pour éveiller la conscience de mes compatriotes dans le choix du bon leader pour diriger le Togo et le libérer du joug de la France. Cette théorie vaut aussi pour tout pays africain francophone : celle du choix du bon président de la république par le peuple. Le choix du président ne va pas résider forcément dans la popularité du leader politique aux yeux de l´occident ou même dans son pays, mais dans la capacité du leader à ne pas se laisser intimider par la France face à elle pour libérer son pays et ensuite l´Afrique. Cette théorie est la meilleure pour libérer l´Afrique. Dans des situations exceptionnelles, il faut des hommes exceptionnels.

C´est comme dans un jeu de football. Lorsqu´on se retrouve dans une phase difficile d´un match de football et qu´il faut départager les deux équipes par des tirs au but, ce n´est pas la popularité des joueurs qui est pris en compte pour choisir ceux qui vont tirer les penaltys. L´entraîneur choisit certains de ses joueurs qui ne loupent pas les tirs au but. Le meilleur joueur de l´équipe peut ne pas être choisi pour cet exercice de tir au but s´il n´a pas cette aptitude car il peut tirer et rater alors qu´un autre joueur qui est moins populaire que lui, peut être bon dans cet exercice de tir au but. Ce qui compte, c´est la victoire de tout un groupe, de tout un pays et même de tout un continent pour les Africains s´il s´agit de la coupe du monde par exemple.

Doit-on choisir le meilleur joueur et populaire pour tirer le penalty ou les tirs au but alors qu´il va faire perdre son équipe ou toute une nation ou même toute l´Afrique s´il ratait dans une coupe du monde ? Voilà l´équitation des pays africains à résoudre pour sortir le continent des problèmes qui la minent face à lui-même et face à l´occident qui fait tout pour le maintenir dans la dépendance.

.

En 2010 avant les élections présidentielles au Togo, notre grand-frère respecté et respectable Kofi Yamgnagne, l´a aussi exprimé en d´autres termes pour le choix de l´opposition: Lorsqu´ un bon joueur tire le penalty et il rate, il tire encore mais il rate, il faut changer de tireur sinon l´équipe va encore perdre. On peut être très bon joueur et populaire mais ne pas être bon dans cet exercice de tir au but.

En politique aussi c´est pareil. On peut être un bon leader et pourtant ne pas pouvoir conduire l´opposition à la victoire, moins encore pouvoir tenir tête à la France pour défendre les intérêts de son pays. La France aime soutenir les leaders malléables pour ses intérêts en Afrique et non les durs, capables de lui tenir tête.

Je vais prendre un exemple très simple dans le football qui se déroule actuellement en Europe pour mieux l´expliquer à ceux qui n´ont pas compris. La défaite de la France face à la Suisse le 28 juin 2021 en 8è de finale de l´Euro 2020 est illustrative dans cette théorie: au cours des tirs au but, celui qui a tiré et raté le sien est le meilleur joueur de l´équipe de France, Kylian Mbappé alors que tous ses autres quatre co-équipiers moins populaires que lui, ont marqué les leurs. Pourtant c´est un joueur indiscutable, le meilleur même de leur équipe. Mais il l´a raté. Et pour cette simple raison, il a fait perdre toute son équipe face à la Suisse. Dans le combat politique aussi c´est pareil, Un leader, très bon et populaire peut faire perdre toute l´opposition s´il ne sait pas se prendre face à l´adversaire dans des circonstances difficiles. L´intérêt général doit toujours primer pour choisir celui qui pourra faire gagner tout le groupe. C´est important en politique. Chacun a ses qualités et ses défauts dans le combat de toute sorte.

Chers compatriotes, détectez les bons leaders, capables de défendre l´Afrique et notre pays. C´est la responsabilité du peuple. C´est votre responsabilité. Le peuple qui ne fait pas un bon choix pour le diriger ne doit pas se plaindre après, de son propre mauvais choix. Vous avez votre propre destin en main.

La popularité du leader ne doit pas être l´élément déterminant pour libérer l´Afrique mais sa capacité et sa ténacité face à l´adversaire robuste dans des situations difficiles comme le cas du Togo et l´Afrique tout entière.

Si vous comprenez cette théorie des tirs au but, je ne vois pas comment le Togo ne peut pas réussir et l´Afrique, elle aussi. En politique, choisissez donc les bons tireurs au but et non les joueurs populaires qui peuvent rater le tir au but.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.