Togo-Dr Agbéyomé veut être rassembleur

Depuis qu’il a été désigné par Mgr Philippe Kpodzro comme étant « candidat unique de l’opposition » à la dernière présidentielle du 22 février 2020, l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo a été au cœur des critiques. Celui qui a été « grossièrement » présenté comme « candidat du Saint Esprit », a été toute suite rejeté par certains leaders de l’opposition, particulièrement ceux de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC). Ces derniers n’admettent pas qu’un « vieux » prélat vienne leur imposer un ancien collaborateur du régime RPT-UNIR comme candidat unique de l’opposition à ce scrutin.

Même après la présidentielle, les critiques se sont poursuivies de plus belle. Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs ne manquent aucune occasion pour jeter l’anathème sur Mgr Kpodzro et la dynamique.

Très conscient de cette guéguerre, Agbéyomé Kodjo, dans son nouveau message à la nation ce 13 avril 2021, a voulu tenter une trêve. Il semble vouloir faire la paix avec avec ses anciens collègues de l’ANC. A en croire l’opposant, lorsque le choix de Mgr Kpodzro s’est porté sur lui en tant que candidat unique de l’opposition, il l’avait décliné au profit de son confrère Jean-Pierre Fabre. L’ancien Premier ministre estime également qu’il a toujours soutenu l’ANC, et ce depuis 2010.

« Je voudrais ici faire un rappel édifiant. Lorsque le 31 décembre 2019, le choix du prélat s’est porté sur ma personne et que cela suscitait dans le landerneau politique, critiques et récriminations, j’ai demandé à m’effacer au profit de Jean-Pierre Fabre. Et ai-je exigé qu’il soit convoqué pour que nous puissions ensemble convenir de la dissolution des rôles au cours de la campagne. (…) Il vous souvient aussi qu’en 2010, bien que candidat au même scrutin présidentiel que Jean-Pierre Fabre, je fus le premier à déclarer au lendemain du scrutin de 2010, la victoire de Jean-Pierre. Je ne suis pas un opposant dépourvu de convictions », a expliqué Dr Kodjo avant de préciser pourquoi il n’a pas pu soutenir Jean-Pierre Fabre lors du scrutin présidentiel de 2015.

« En 2015, Jean-Pierre Fabre n’a lancé aucun appel pour défendre sa victoire, sinon, je serai derrière lui comme en 2010 », a-t-il fait savoir.

Justement, Agbéyomé Kodjo est critiqué pour avoir soutenu Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2015 au détriment du candidat du CAP 2015, Jean-Pierre Fabre. Mais reste à savoir si ce petit rappel de Dr Kodjo aux allures d’une demande de trêve pour faire la paix pourra calmer les ardeurs des leaders de l’ANC.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.