Togo – Dossier/Forces de défense et de sécurité du Togo : Inégalités dans les recrutements et nominations à des postes de responsabilités

Dans sa volonté de confisquer le pouvoir, Faure Gnassingbé s’est éloigné des valeurs républicaines qu’il a voulu imprimer aux forces de défense et de sécurité (FDS). Le tribalisme et le régionalisme ont pris le dessus et tout à l’air d’une « armée privée ». Ce qui est un danger pour le pays.

Les Forces armées togolaises (FAT) et de sécurité qui avaient joué un rôle important dans la prise de pouvoir de Faure Gnassingbé le 05 février 2005 puis à l’issue de l’élection présidentielle d’avril de la même année, ont été décriées aussi bien par les populations togolaises que par la communauté internationale. Leur immixtion dans le débat politique accompagnée de nombreuses violations des droits de l’homme ont tellement marqué les esprits que l’Accord politique global (APG) du 20 août 2006 en a fait une préoccupation majeure.

« S’agissant des questions de sécurité, les Parties prenantes au Dialogue conviennent que des dispositions nécessaires soient prises en vue de la réaffirmation solennelle et du respect effectif: – de la vocation apolitique et du caractère national et républicain de l’Armée et de-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.