Togo- Des Togolais bloqués en Ukraine dans l’indifférence des dirigeants

« Quand l’indifférence est le bouclier des hommes, l’amour-propre leur glaive et l’égoïsme leur destrier, à quoi bon chercher pourquoi tout va si mal sur Terre ? » (Pierre Josset)

Cela relève d’une lapalissade que d’affirmer que les gouvernants n’ont jamais porté les populations dans leur cœur. Le bonheur, le bien-être et le mieux-être des Togolais n’ont jamais été leur préoccupation première. En témoigne le mépris, les abus de toutes sortes, les brimades, les souffrances, etc. qu’ils leur font endurer. Les populations en sont conscientes et le leur rendent fort bien, en les sanctionnant sévèrement dans les urnes lors des consultations électorales.

Ce que l’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin appelle « gifle républicaine des urnes ». A travers la gifle républicaine qu’ils leur administrent à chaque joute électorale. Même si les gouvernants conspués par l’écrasante majorité des Togolais se sont toujours arrangés pour s’imposer à eux par la force brute, la violence, le coup de force permanent.

Les dirigeants qui aiment leur peuple devraient le démontrer à travers leurs actes au quotidien. Mais au Togo, c’est une indifférence notoire dont ils font preuve à l’égard des populations. En 55 ans de règne, un énorme fossé s’est creusé entre les dirigeants et leur peuple. La désaffectation est profonde.

Une preuve du désamour entre les populations et leurs gouvernants a trait à ce qu’il se passe actuellement en Ukraine depuis l’invasion de ce pays par la Russie. Plusieurs dizaines de Togolais sont bloqués dans ce pays en guerre, sous l’indifférence scandaleuse de Faure Gnassingbé et de son gouvernement. « Plusieurs dizaines de Togolais vivent en Ukraine, principalement à Kiev. Il leur est demandé de ne pas quitter leur domicile et de suivre l’évolution de la situation en s’informant à travers les médias locaux », rapporte le site d’informations du gouvernement.

On s’est amusé à faire un tour sur les pages Facebook et les comptes Twitter de Faure Gnassingbé, chef de l’Etat, de Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de Victoire Dogbé, cheffe du gouvernement, de Chantal Yawa Djigbodi Tségan, Présidente de l’Assemblée nationale ; ils sont d’une platitude révoltante. Personne parmi les hautes personnalités du pays n’a pensé à envoyer un message de soutien à l’endroit de leurs compatriotes pris sous les bombes de Poutine en Ukraine.

La vie humaine n’a pas de prix. Elle est sacrée. Nous vivons cette réalité avec les occidentaux. Lorsque la vie d’un seul citoyen américain ou français est en danger, nous voyons comment, du premier dirigeant jusqu’au simple citoyen, tout le pays se mobilise pour aller chercher un otage à l’autre bout du monde. Lorsque nous voyons les Israéliens échanger mille Palestiniens contre un de leur compatriote prisonnier, on se dit qu’ils ont véritablement la chance.

Sous les tropiques, les dirigeants se soucient comme d’une guigne de la vie leurs compatriotes. Eux-mêmes prennent d’ailleurs plaisir à les faire tuer comme des lapins. On vit dans un monde inversé ou les valeurs humaines qui devraient constituer le soubassement de la vie sont délaissées au profit des intérêts égoïstes et partisans, de biens matériels périssables.

Sous d’autres cieux, au Maroc, en Tunisie, en RDC, en Côte d’Ivoire ou encore au Nigeria, les dirigeants se mobilisent pour évacuer leurs compatriotes pris au piège en Ukraine. Chez nous au Togo, les gouvernants demeurent impassibles, spectateurs. Faute d’initiatives au sommet de l’Etat, de bonnes volontés prennent des initiatives pour leur porter secours. C’est ainsi que des Togolais vivant en Pologne se sont portés volontaires pour accueillir leurs compatriotes coincés en Ukraine. Une once d’humanité qui réchauffe le cœur…

Médard AMETEPE

Liberté Togo

Source : icilome.com