Togo-Des publicités pour la bière dans les rues à Lomé choquent Dr Christian Spieker

Lorsqu´on débarque à Lomé et qu´on n´y habite pas avant, il y a une chose qui choque si on y arrive. Il s´agit bien de la publicité sauvage de la bière dans toutes les rues à deux voies de Lomé. Tous ces petits panneaux publicitaires de la bière sont sur les poteaux électriques au milieu de la rue des deux voies dans toute la ville. J´appellerai même cela une publicité sauvage. Quel impact cela pourrait-il avoir sur la jeunesse? Va-t-elle se livrer à l´alcool ou c´est même pour se livrer à l´alcool? Quelle est l´utilité de cette publicité sauvage dans la ville de Lomé et même dans tout le pays et sur la jeunesse, déjà en perdition? Ou bien c´est pour rendre la jeunesse insouciante.

C´est avec de la jeunesse ivre, buveuse de boissons qu´on va construire ce pays? Comment le gouvernement peut-il accepter ce genre de publicité dans toutes les rues de Lomé et peut-être même dans toutes les villes de l´intérieur aussi? Le sens de la responsabilité et du devoir interpelle les ministères dont dépend ce secteur à savoir celui du commerce et surtout celui de la sécurité nationale et la protection civile.

Partout dans Lomé il n´y a que ça, surtout pour la BB. Il y a aussi de la publicité pour la nouvelle boisson Djama mais à une moindre échelle, à titre comparatif. Dans ses grands panneaux, au moins celle-ci prend le soin d´écrire qu´il faut boire avec modération car l´alcool tue. C´est BB qui a envahi toute la ville de Lomé et sans doute celles de l´intérieur du pays aussi. C´est surtout ça qui a retenu vraiment mon attention et qui m´a choqué le plus quand je suis arrivé dans le pays. Ça a pris toutes les rues de Lomé. Est-ce parce que cette société BB a dorénavant en face d´elle une concurrente de taille, dénommée Djama, qu´elle mène cette publicité sauvage dans toutes les rues de Lomé ou quoi ? Comment le gouvenement en particulier le ministère du commere dont dépend la vente de boissons peut-il tolérer ce genre de publicité dans une capitale? Cela donne une très mauvaise impression pour les étrangers qui viennent dans le pays. D´abord la bière contient une quantité d´alcool. Et même si ce n´était pas le cas, comment dans un pays on pourrait tolérer une telle chose? On n´interdit pas la publicité mais pour ce qui concerne les boissons, ça doit être fait avec responsabilité, c´est-à-dire avec contrôle des autorités en charge de ce secteur. Est-ce qu´en France ou en Allemagne une telle publicité sauvage de boissons dans toutes les rues serait-t-elle possible? Le gouvernement donne trop de laisser-aller à ces blancs qui font ce qu´ils veulent au Togo en particulier les Français. Au tout début de cette année 2021 un emlpoyé de cette société BB a poussé par son comportement sa copine (qui est la fille même de mon cousin au suicide) dont nous portons le même nom de naissance (nom de famille) sans qu´il ne soit inquiété car le Togo leur appartient. C´est très indigne de la part de ce dernier.

Pour cette publicité sauvage, c´est la faute au gouvernement et surtout au ministère en charge de la commercialisation de ces produits alcooliques. Même le ministère chargé de la sécurité nationale et de la protection civile a le pouvoir d´interdire ce genre de publcité exagérée car cela va rendre la consommation excessive de la bière dans le pays et provoquer les accidents graves de la route. Pour cette simple raison il a le droit et même le devoir d´interdire ce genre de publicté sauvage de boissons dans les villes du pays.

C´est là encore que vous allez vous rendre compte que les blancs ne cherchent que leurs intérêts en Afrique et en particuier au Togo. Que les jeunes deviennent des soûlards ou des buveurs excessifs d´alcool, n´est pas leur souci. Ce qui compte pour eux c´est la production de leur bière et sa commercialisation en grande quantité. Son effet sur la jeunesse ne les regarde pas. L´avenir de la jeunesse n´est pas leur souci. Peu importe l´effet que cela pourrait produire sur la santé de la jeunesse. Il faut que le gouvernement revoie vraiment sa politique dans ce sens. Même si ce genre de publicité à grande échelle va vraissemblablement rapporter de l´argent à l´État, cet État doit d´abord penser à la santé et l´impact que cela pourrait avoir sur sa jeunesse et la circulation routière. C´est très triste quand on sort à Lomé et on voit ce genre de publicité dans toutes les rues. Il n´y a que ça qu´on voit sur les poteaux électriques. Cela renvoie une très mauvaise image dans le pays. Si un étranger vient à Lomé, la question qu´il va se poser par réflexe, sera de savoir si au Togo on ne fait que boire? L´avenir de la jeunesse est vraiment en danger au Togo.

Il est important que les deux ministères, à savoir celui de la commercialisation des produits alcooliques (le ministère du commerce) et celui de la sécurité nationale et de la protection civile prennent leur responsabilité en main pour interdire ce genre de publicité dans le pays. Ces sociétés de production de boissons qui font ces publicités sauvages dans toutes les villes du pays voudraient que les Togolais deviennent alcooliques ou quoi? C´est la question que je me psoe et que tout citoyen togolais, soucieux de l´avenir de ce pays et celui de la jeunesse pourrait se poser. Et puis, que disent même les maires dans leur commune respective en voyant ces panneaux accorchés partout au milieu de la rue à deux voies? Même s´ils n´ont aucun pouvoir pour interdire cela dans leur commune bien que dans les pays européens, les maires aient le pouvoir d´interdire ce genre de publicité dans leurs villes, ils n´ont qu´à faire leur devoir en interpellant au moins le gouvernement sur le sujet. Là, on saura qu´ils ont fait leur part de mission qui relève de leur responsabilité en tant que maires.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.