« Togo Debout », une aile marchante de la Coalition des 14?

225

La question taraude certains observateurs depuis le lancement, le 22 septembre 2017, des activités de ce front citoyen. Même sur les réseaux sociaux, certains premiers responsables de cette organisation de la société civile sont taxés de « suppôts de la Coalition des 14 ». Et ce, pour leur prise de positions par rapport à la crise sociopolitique qui secoue, depuis plus de 8 mois, le pays.

Intervenant mercredi sur une radio de la place, Me Raphaël Kpandé-Adzaré, deuxième Porte-parole du Front Citoyen Togo Débout (FCTD) a clarifié les choses. Selon l’avocat, le FCTD a des objectifs bien précis pour une sortie de crise au Togo. Et c’est une grave erreur de vouloir le considérer comme étant une aile marchante de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise.

« C’est une grave erreur de prendre ce front comme une aile marchante de la Coalition des 14 partis politiques. Je voudrais rappeler que dès sa création, le Front Citoyen Togo Debout a adressé une correspondance à tous les acteurs de la vie politique y compris la Coalition des 14, le parti UNIR et le gouvernement. Et le Front Citoyen Togo Debout a demandé à rencontrer tous ces partis politiques. Il y a certains qui nous ont ouvert leur porte, il y a d’autres qui n’ont pas encore réagi », a précisé Me Raphaël Kpandé-Adzaré.

Pour lui, la proposition de la Coalition portant rétablissement de 5 articles essentiels de la Constitution de 1992 est une bonne chose. Elle garantit l’alternance politique que le peuple togolais appelle de tous ses vœux.

« Nous ne sommes pas défenseurs ou défendeurs de la Coalition 14. Je pense que sur ces points, nous sommes en phase avec la Coalition. Lorsqu’on parle du retour à la Constitution de 1992, il y a un certain nombre de fondamentaux qu’il ne faut pas perdre de vue. Notamment la limitation du mandat présidentiel à deux avec la mention en aucun cas nul ne peut exercer plus de deux mandats.

Le second point, en ce qui concerne les réformes constitutionnelles, c’est que le président de la République soit élu avec un scrutin à deux tours. Aujourd’hui si on parle des prérogatives du Premier ministre et du Président de la République, je crois quand même que cela fait partie des fondamentaux de la Constitution de 1992. Et il n’y a pas une certaine dichotomie entre ce que la Coalition prône et les aspirations des populations togolaises », a souligné l’ancien président de la Ligue Togolaise de Droit de l’Homme (LTDH).

Pour mener à bien sa mission, le Front Citoyen Togo Debout projette ce 7 avril 2018, un grand meeting d’information en face du collège Plateau à Cassablanca (Lomé). Une grande marche pacifique est également prévue le 14 avril prochain à Lomé. « Le meeting du 7 avril que nous allons tenir c’est un meeting de veille citoyen, un meeting d’information et un meeting d’exhortation républicaine pour attirer l’attention de tous les partis prenantes à ce dialogue. La crise a tant duré », a lâché Me Raphaël Kpandé-Adzaré.

A. Ggodfrey

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here