Togo : de nouvelles pistes pour développer davantage le secteur forestier et l’agroforesterie nationale


Le Directeur exécutif de l’Organisation international des bois tropicaux (OIBT) a rencontré le 3 décembre dernier, le Chef du gouvernement togolais Selom Klassou. « Comment développer davantage le secteur forestier et l’agroforesterie nationale ? », c’était l’un des principaux sujets sur lequel les deux personnalités ont discuté.

Ils ont évoqué les pistes pour développer le secteur forestier togolais, l’agroforesterie et le bien-être des populations. Surtout l’idée d’une possibilité de transformation sur place des produits issus de la forêt a été mise sur la table.

Cette audience qui s’est tenue au lendemain de l’ouverture à Lomé de la 55ème session du Conseil international des bois tropicaux, visait à faire le tour de la coopération entre le Togo et l’Organisation.

Le Togo, membre de l’OIBT depuis 1990, a depuis plus de 4 décennies consenti de nombreux efforts en matière de préservation du couvert végétal et de la lutte contre le changement climatique.

Aussi, faut-il le rappeler, depuis le 1er juin 1977, une Journée Nationale de l’Arbre a été initiée, ce qui a permis de faire passer le taux de reboisement annuel de 1000 hectares dans les années 1980 à 2000 hectares en 2010. Également, Lomé s’est engagé à restaurer près d’un million et demi d’hectares de paysages forestiers d’ici 2030.

Il est à noter qu’au cours des travaux du CIBT à Lomé, le Togo espère un financement de près de 2 millions $ pour quatre de ses projets.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.