Togo/ Dama Dramani a échappé de justesse à une arnaque

1780

30 millions de FCFA : c’est la rondelette somme que le président de l’Assemblée nationale togolaise, Dama Dramani a manqué de perdre dans une arnaque cybercriminelle. L’information a été révélée par le site togolais Telegramme 228. Fort heureusement, rassure le media, la manœuvre n’a pas pu aboutir, les arnaqueurs ont été démasqués et mis derrière les barreaux.

Les faits remontent à 2015 . En cette année, Mr Dama Dramani s’est fait pirater son compte Facebook en plus de deux faux comptes portant son nom (l’un sans photo de profil et les deux autres avec de différentes photos chacun)

Très vite , le président de l’assemblée nationale s’est  adressé à la police et à son avocat pour obtenir de l’aide afin de  connaitre l’identité de ces arnaqueurs.

«La Police a dit que cela va être difficile et qu’il faut voir les gens qui sont bien en informatique.  Mon avocat lui, a dit de lui laisser le temps or moi j’étais pressé de connaitre ces gens-là ».

Le député togolais s’est alors tourné vers un camarade, qui  lui a rapidement proposé une solution. Il s’agissait de tendre un piège aux cybercriminels en jouant la comédie tout en répondant favorablement à toutes leurs demandes.

L’administration du compte piraté a été, de ce fait,  confié au cuisinier de Mr Dama Dramani. Et les escrocs n’hésiteront pas à tomber dans le piège : En peu de temps, ces derniers n’hésitent pas à adresser une demande de 30 millions « pour aider le président de l’Assemblée Nationale du Togo qui se trouvait en une situation urgente », selon le prétexte donné.

Ils demandent donc un transfert Wersten Union . Une fois que les faits lui ont été rapportés, M.Dramani prend de nouveau conseil chez son camarade qui lui propose de les dissuader d’opter pour un transfert d’argent et de leur proposer plutôt un virement. L’idée était de faire un virement fictif grâce  à l’expertise d’une banque de la place en la matière.

« Mon cuisinier qui s’est présenté à ces messieurs comme un cadre de banque leur a dit qu’il ne pouvait pas leur faire Western Union en sa qualité de cadre de banque. Qu’il serait bon de passer par la voie bancaire. Les gars ont mis trois jours avant de répondre favorablement », explique le parlementaire.

Une fois au siège de la banque pour le retrait de la somme, une semaine après l’envoi (fictif) les escrocs (au nombre de 2 personnes)  ont été mis aux arrêts. « Mon avocat est entré en jeu et je crois qu’ils sont en train de purger leur peine », a laissé entendre, avec assurance, le Président de l’Assemblée Nationale.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here