Togo-Crise dans l’enseignement : Brigitte Adjamgbo en appelle à Gilbert Houngbo

Brigitte Kafui Adjamgbo-Johnson souhaite l’intervention du Togolais Gilbert Houngbo, élu fraichement à la tête de l’Organisation internationale du travail (OIT), dans le dossier des enseignants exclus de leur fonction au Togo.

Suite à une grève de 48 heures (les 24 et 25 mars 2022) à l’appel du Syndicat des enseignants du Togo (SET), 137 personnes sont exclues du corps enseignant par le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara. Ces agents sont reversés à l’administration générale.

Ces enseignants, a indiqué le ministre Bawara, ont fait montre d’une attitude de défiance envers l’autorité de l’État.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Après l’exclusion de 137 enseignants de leur fonction par le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, la Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), Brigitte Kafui Adjamgbo-Johnson, appelle le Togolais Gilbert Houngbo, porté le 25 mars 2022 à la tête de l’Organisation internationale du travail (OIT), à intervenir en faveur des enseignants radiés. Et, aussi à amener le Togo à respecter les droits des travailleurs.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Élu directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT) le 25 mars 2022, Gilbert Houngbo, ancien premier ministre du Togo, prendra ses fonctions le 1er octobre prochain. Gilbert Houngbo est le premier Africain à être élu directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Le Syndicat des enseignants du Togo (SET), rappelons-le, appelle à une nouvelle grève de quatre jours à partir du lundi 4 mars 2022.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.