Togo-Covid-19 : Interpellation de Faure Gnassingbé sur le droit de visite des détenus

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), deux organisations de la société civile, interpellent les autorités togolaises sur la question du droit de visite des détenus.

Il y a plus d’un an, la visite des détenus a été suspendue en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus. Une situation qui, visiblement, indispose le CACIT et l’OMCT qui, par courrier, ont saisi le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

« Ça devient une situation pénible pour eux. Ça atteint leur physique et leur santé mentale étant donné que la détention incommunicado (au secret, ndlr) était déjà reconnue par le Comité des droits de l’Homme comme une torture. Donc si dans le contexte particulier de la pandémie, on comprend que le gouvernement ait pris cette mesure dans un premier temps, aujourd’hui il faudrait trouver des mesures alternatives », a indiqué le Directeur exécutif du CACIT, Ghislain Nyaku d’après Deutsche Welle.

Afin de remédier à cette situation et que les détenus puissent rentrer dans leur droit, ce dernier propose l’installation de parois vitrées dans les parloirs ainsi que l’obligation de la vaccination, ou d’un test PCR, aux visiteurs et aux prisonniers.

Pour l’heure, le chef de l’Etat n’a encore fait de réaction sur la requête qui lui a été adressée.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.