Togo, Construction du bassin de rétention : La Mairie de Lomé et l’entreprise NECBAPS-BTP Narguent la Population de Nukafu

91

Togo, Construction du bassin de rétention : La Mairie de Lomé et l’entreprise NECBAPS-BTP Narguent la Population de Nukafu

Les travaux de construction d’un bassin de rétention d’eaux fluviales et de reprofilage lourd des rues connexes du quartier Nukafu, confiés aux soins de l’entreprise NECBAPS-BTP, sont aujourd’hui à l’abandon. Si un délai de cinq (5) mois a été fixé pour la réalisation dudit bassin, délai largement dépassé, c’est avec peine, angoisse et colère qu’aujourd’hui la plupart des habitants de Nukafu vivent la tournure que les choses ont pris depuis lors.

Pas d’ouvrier sur le chantier, canaux abandonnés à eux-mêmes, trous inutilement creusés et devenus réceptacles d’immondices en tous genres, sont autant d’amateurisme, de mépris, d’indifférence et d’insolence que laissent outrageusement transparaître les responsables de cette entreprise qui n’a que faire de la vie et des activités des habitants dont il a injustement squatté les lieux voici bientôt 11 mois. Ces travaux, faut-il le rappeler, entamés depuis septembre 2017, n’offrent aucun espoir quant à son imminente réalisation, tant beaucoup reste à faire.

Mais, tant que durera ce chantier de malheur, ce sont les activités des riverains qui continueront de marquer le pas. Aujourd’hui les bonnes femmes de Nukafu ont du mal à vaquer à leurs occupations, voient des clients rebrousser chemin, du fait de l’inaccessibilité des lieux. Ce qui est encore révoltant, c’est le dispositif de sécurité mis en place pour éviter aux passants toute préjudice. Sur ce plan, NECBAPS-BTP a encore nargué les concitoyens.

On voit, depuis les rails jusqu’à Toyota Bar des trous béants creusés, autour desquels la moindre bande n’a été installée. Au niveau de l’école nommée Aniko Palako, non loin de la Pharmacie du peuple, d’autres trous ouvrent les bras aux passants, trous pourtant béante ! Ce n’est pas fini, sur le flanc de la Pharmacie du peuple, deux autres trous tout aussi abyssaux sont à découvert.

Nous sommes passés par là toute une semaine, espérant qu’un dispositif pourrait être mis en place, que nenni. Il n’y a malheureusement que quelques trous qui sont encerclés de bandes. La Mairie de Lomé, en sa qualité de Maître d’ouvrage, reste inaudible, donnant ainsi le quitus à n’importe qui de venir narguer les Togolais dans leur propre milieu. Déplorable !

Source : Le Correcteur

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here