Togo-Congo : L’axe des Dictateurs Impénitents

Ceux qui se ressemblent s’assemblent. C’est à cela qu’on peut résumer la relation privilégiée qu’entretient Faure Gnassingbé avec son homologue et père spirituel du Congo-Brazzaville Denis Sassou Nguesso. Les deux chefs d’Etat ne se quittent plus. Le point commun entre eux : c’est qu’ils sont tous deux dictateurs.

Denis Sassou Nguesso régente le Congo depuis plus 37 ans. Il fait partie des vieux dictateurs qui battent des records de longévité présidentielle en Afrique. Il est sur la troisième marche du podium des dirigeants qui s’accrochent au pouvoir d’années en décennies, derrière Teodoro Obiang Nguema Mbasago de la Guinée Equatoriale (41 ans) et Paul Biya du Cameroun, 38 ans sans partage. Le dictateur congolais exerce un pouvoir sans partage et a fait modifier la Constitution pour se faire réélire dans des conditions contestées en 2016. Il a été investi le mois dernier candidat pour un énième mandat à la tête du Congo pour la présidentielle du 21 mars prochain.

En Afrique de l’Ouest, Faure Gnassingbé aussi bat le record de longévité au pouvoir. Il est le seul dirigeant dans l’espace CEDEAO à faire 4 mandats alors que la norme était deux mandats présidentiels. Ce qui lui vaut le joli surnom de « jeune doyen » à lui attribué par Alassane Dramane Ouattara et qu’il porte d’ailleurs avec panache. Mais insatiable, il est le promoteur du syndicat du troisième mandat auquel ont adhéré ses pairs de la Côte d’Ivoire et de la Guinée.

Faure Gnassingbé est également connu comme un pigeon voyageur. En dehors des pays européens où il va et revient furtivement comme un drone ou un avion de chasse américain, le Gabon et le Congo restent ses destinations privilégiées sur le continent, même si entre-temps le Covid-19 l’avait cloué au sol. Au temps « faure » de la crise sanitaire, gagné par l’ennui au palais, le jeune doyen s’était même permis de violer l’état sanitaire pour se rendre dans ses deux pays.

Qu’est-ce que Faure Gnassingbé peut aller faire aussi assidument chez Denis Sassou Nguesso au Congo ? Peut-être pour se faire coacher ? Si deux dictateurs se rencontrent, ils ne peuvent que renforcer leurs liens de dictature et de franc-maçonnerie…

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.