TOGO/Conditions de détentions exécrables au Togo : Les prisonniers politiques saisissent le Représentant de l’ONU au Togo

Les détenus politiques au Togo ont choisi la date symbolique du 25 décembre 2021 où ils devraient être normalement auprès de leurs familles pour passer la fête de Noël pour écrire à Aliou Mamadou Dia, Représentant résident du PNUD, Coordonnateur résident de l’ONU a.i. au Togo. Réunis en Collectif international pour la libération des prisonniers politiques au Togo (CILPPT), ils sont en tout 111 prisonniers à vivre les rigueurs de la vie carcérale dont 7 sont morts en détention à exprimer au diplomate onusien la situation dramatique qu’ils vivent dans les geôles de la dictature au Togo. Leurs conditions de détention sont épouvantables. De plus, victimes de tortures, la plupart de ces détenus sont malades. Le même courrier, selon nos informations, serait adressé à tous les parlementaires européens, 700 environ.

Collectif International pour la Libération des Prisonniers Politiques au Togo (CILPPT)

Au Représentant de l’ONU au Togo

Par ce courrier, notre collectif attire votre attention sur la situation dramatique des prisonniers politiques de la dictature du Président Faure Gnassingbé dont vous trouverez la liste complète en pièce jointe.

Nous demandons expressément votre attention toute particulière, il y a déjà eu sept (07) morts parmi ces détenus depuis 2018 et un des prisonniers a été hospitalisé dans un état extrêmement critique le 18 décembre 2021, diagnostiqué tuberculeux. Nous supposons que vous connaissez les conditions inhumaines des prisons secrètes du Togo dans lesquelles sont enfermés les prisonniers politiques et que vous pourrez en déduire qu’ils sont à présent tous contaminés sauf immunisés. Deux autres sont malades, le réfugié politique en Suisse M. Jean-Paul Oumolou kidnappé lors de sa visite à sa famille en novembre et M. Goma Abdoul Aziz citoyen irlandais souffrant des conséquences de la torture infligée lors des interrogatoires.Nous nous interrogeons vivement sur l’utilité de votre présence dans ce pays. Votre silence nous parait être un soutien à cette dictature. Il nous avait semblé que votre organisation avait pour préalable à l’action la DUDH (Déclaration Universelle de Droit de l’Homme). Ne pensez-vous pas qu’il est fermement temps de briser le silence et d’agir conformément avec les principes de votre organisation en dénonçant ces pratiques voire en fermant vos représentations aux Togo si vous n’êtes pas en mesure de les appliquer !En souhaitant une action rapide de votre organisation, nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples informations.Bien cordialement.Collectif International pour la Libération des Prisonniers Politiques au Togo

Bamako le 25 décembre 2021

LISTE DES DÉTENUS ARBITRAIREMENT ARRÊTÉS DANS L’AFFAIRE GOMA ABDOUL-AZIZ

1- GOMA ABDOUL-AZIZ arrêté le 21 Décembre 2018

2- ALLES ATTI arrêté le 21 Décembre 2018

3- KARROU WAWIM arrêté le 21 Décembre 2018

4- ISSA SALIOU arrêté le 21 Décembre 2018

5- ISSA ISSIFOU arrêté le 21 Décembre 2018

6- KONDOOUFIA TCHA-SAMA arrêté le 19 Décembre 2018

7- DJERI NOURIDINE arrêté le 21 Décembre 2018

8- FOFANA NAFIOU arrêté le 21 Décembre 1018

9- ADAM LATIF arrêté le 21 Décembre 2018

10- ALI AGBO MARZOUK arrêté le 21 Décembre 2018

11- YOUSSIF ALI arrêté le 21 Décembre 2018

12- YACOUBOU BILALI arrêté le 21 Décembre 2018

13- BOUKARI DJOBO arrêté le 21 Décembre 2018

14- MOHAMED SOULEMANE arrêté le 21 Décembre 2018

15- YAYA SOULEMANI arrêté le 21 Décembre 2018

16- BANAVEI BALA arrêté le 19 Décembre 2018

DÉTENUS ARRÊTÉ POUR AFFAIRE TIGRE REVOLUTION

17- OUATTARA ABDOU-FADEL arrêté le 25 Novembre 2019

18- TCHAWISSI RAFIOU arrêté le 24 novembre 2019

19- TCHATIKPI ABOUBAKAR20-

20-ZAKARIYAO ABDEL-HAMID,

21- OURO-GOUNI MOUTALA,

22- TRAORÉ FOUSSENI, arrêté le 23 Novembre 2019

23- ADAM ABDOUL-MANAF, arrêté le 2 Février 2020

24- KONGOYOU ROUFAÏ, arrêté le 1er Décembre 2019

25- ABRANGAO YOUSSAOU,

26- KORIKO NOURIDINI, arrêté le 31 Décembre 2019

27- TAGBA DJANFAROU, arrêté le 23 Novembre 2019

28- TCHABANA MOUNIROU, arrêté le 18 Décembre 2019

29- KPADJA MOUTADIOU,

30- KERIME GAFAROU, arrêté le 29 Novembre 2019

31- SEBABE ESSO BABA-DARO, arrêté le 30 Novembre 2019

32- FOUSSENI MOUSSA

33- DJOKOTO KOMLAN VICTOR, arrêté le 6 Décembre 2019

34- DOUMASSI YAO, arrêté le 28 Décembre 2019

35- TCHATACORA ABOUDOU BAKI, arrêté le 5 Janvier 2020

36- SALIFOU MOUSTAFA, arrêté le 28 Novembre 2019

37- FOFANA BABA-SANI

38- OURO-ATCHOUNOU ASSOUMANOU, arrêté le 23 Novembre 2019

39- KALAMBANI AFISSOU, arrêté le 26 Novembre 2019

40- ABEVI ABDOULRAZAK, arrêté le 5 Décembre 2019

41- AGOKPA EZO, arrêté le 4 Décembre 2019

42- OURO-GNAO BASSIROU, arrêté le 3 Décembre 2019

43- AGRIGNA RACHID, arrêté le 10 Décembre 2019

44- ALIDOU ALASSANI, arrêté le 25 Décembre 2019

45- AZOUMA FOUDOU, arrêté le 5 Décembre 2019

46- ATTI RAZAK, arrêté le 2 Décembre 2019

47- ALASSANI AWALI, arrêté le 25 Novembre 2019

48- SIDI TOURÉ ABDOULAYE, arrêté le 7 Décembre 2019

49- TCHAGNAOU ABOUBAKAR, arrêté le 4 Décembre 2019

50- BOUKARI GAWILOU, arrêté le 6 Décembre 2019

51- SEKOU KOSSI, arrêté le 11 Décembre 2019

52- DIMA MASSAOUDOU, arrêté le 3 Décembre 2019

53- OURO-MO ABDOUL-RAHIM,

54- BOURAIMA KAMILOU, arrêté le 16 Janvier 2020

55- AMIDOU IDRISSOU,

56- OURO LONGA ABDEL, arrêté le 25 Novembre 2019

57- ISSAKA GANIOU, arrêté le 25 Novembre 2019

58- ALI AMEDJOA ABOUDOUKERIM, arrêté le 28 Novembre 2019

59- INOUSSA FOUSSENI, arrêté le 10 Décembre 2019

60- MOUSSA ISSA, arrêté le 10 Février 2020

61- ALASSANI SALIOU, arrêté le 26 Février 2020

62- OURO-GNAOU NAZIF, arrêté le 4 Mars 2020

63- OURO-MEDJI SADIKOU, arrêté le 4 Mars 2020

64- ZAYINI KASSIMOU, arrêté le 24 Novembre 2019

65- ADAM MOUNIROU, arrêté le 10 Janvier 2020

66- BAGNA AWALI, arrêté le 16 Janvier 2020

67- AMADOU MOUSBAOU, arrêté le 20 Janvier 2020

68- TANKO TOURÉ MOUSTAPHA, arrêté le 26 Janvier 2020

69- NAMBOU MOUNIROU, arrêté le 26 Janvier 2020

70- BAMOIBE KOSSI, arrêté le 26 Janvier 2020

71- ASSOUMANOU SOULEYMANE, arrêté le 26 Janvier 2020

72- YACOUBOU AKILILOU, arrêté le 26 Janvier 2020

73- MOUMOUNI ALI, arrêté le 26 Janvier 2020

74- BATCHA AWALI, arrêté le 26 Janvier 2020

75- DERMANE SANI ZAKARI, arrêté le 26 Janvier 2020

76- BETEOU FAZAZI, arrêté le 26 Janvier 2020

77- ISSAKA RABIOU, arrêté le 26 Janvier 2020

78- MOUKAILA WALIOU, arrêté le 26 Janvier 2020

79- NYKA FINIBILÉ GADO, arrêté le 26 Janvier 2020

80- YAYA TADJOU, arrêté le 26 Janvier 2020

81- ASSOUMANOU AMZA, arrêté le 26 Janvier 2020

82- NARA RAIMOND, arrêté le 26 Janvier 2020

83- YAYI DAKPANOU GUY, arrêté le 26 Janvier 2020

84- SARIKI WAKILOU, arrêté le 26 Janvier 2020

85- AFFOUDA JULIEN, arrêté le 26 Janvier 2020

86- BODÉ TCHABOUDJO, arrêté le 26 Janvier 2020

87- TCHABORI DOUDOU, arrêté le 26 Janvier 2020

88- OURO TAGBA RABIOU, arrêté le 29 Janvier 2020

89- OURO-ADJANA ARIMIYAOU, arrêté le 26 Janvier 2020

90- OURO-AGORO AWALI, arrêté le 26 Janvier 2020

91- AKHOSSI SOULEMANE SAKIBOU, arrêté le 26 Janvier 2020

92- OURO-GNAOU ALIKOU, arrêté le 26 Janvier 2020

93- TRAORÉ LEYLA (Une dame)

DÉTENUS RÉCENTS

94- FERDINAND AYITÉ

95- JOEL EGAH

97- DJIMON ORE

DÉTENUS JUGÉS ET CONDAMNÉS

98- ANOIMOU DISRIAMA CHARLES, arrêté en Novembre 2018, jugé et condamné en Décembre 2018

99- ADADE HENRI, arrêté, jugé et condamné en décembre 2018

100- Apôtre GABRIEL DOUFLE, arrêté en Mars 2020, jugé et condamné en Janvier 2021

101- KPATCHA GNASSINGBÉ, arrêté en 2009, jugé et condamné en 2011

102- Commandant ATTI, arrêté le en 2009, jugé et condamné en 2011

103- Capitaine DONTEMA, arrêté en 2009, jugé et condamné en 2011

104- Paul MISSIAGBETO, condamné à 4 ans de prison, dont 2 fermes.

LES PLACÉS SOUS CONTROLE JUDICIAIRE1.

Mme ADJAMAGBO Brigitte Kafui JOHNSON, accusée d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et de groupement de malfaiteurs.

2. M. Gérard DJOSSOU, accusé d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et de groupement de malfaiteurs.

3. M. Isidore KOUWONOU, accusé de délit de presse.

4. Fovi KATAKOU, accusé d’apologie de crime, crime et délits, incitation à révolte contre l’autorité de l’état.

DÉTENUS MORTS EN DÉTENTION

1- YAKOUBOU MOUTAWAKILOU,

2- TAIROU MOURANE, arrêté en janvier 2020 et décédé le 6 Octobre 2020

3- MOUSSA SAIBOU, arrêté le 26 Janvier 2020 et décédé en Octobre 2020

4- ISSAKA ALASSANI, arrêté le 26 Janvier 2020 et décédé en Octobre 2020

5- ALILOU SEYBOU, arrêté le 26 Janvier 2020 et décédé en Octobre 2020

6- OURO-DJIFA MOUTAWAKILOU, arrêté le 26 Janvier 2020 et décédé en Octobre 2020

7- KELIBA AMADOU KASSIMOU, arrêté le 6 Décembre 2019 et décédé en Novembre 2021

Liberté du Lundi 27 Décembre 2021

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.