Togo- CNAP: L’ANC fait l’inventaire de ses préoccupations formulées lors du dernier dialogue

En conférence de presse ce lundi matin à Lomé, les responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) se sont prononcés sur l’actualité sociopolitique du pays. Ils ont exposé leurs préoccupations formulées lors de la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP) initiée par le régime.

Selon Eric Dupuy, en répondant à cette initiative du gouvernement, l’ANC a parfaitement conscience que ces discussions n’aboutiront à rien, puisque le régime n’a aucune volonté d’opérer les réformes devant aboutir à une alternance politique au Togo.

« En acceptant l’invitation à prendre part à la CNAP, l’ANC avait parfaitement conscience de manque de volonté du pouvoir en place de faire les réformes politiques auxquelles aspirent les populations togolaises », a indiqué le Secrétaire chargé à la Communication de l’ANC.

L’ANC dit avoir pris part à ces discussions dans l’unique but de faire inscrire à l’ordre du jour ses préoccupations relatives à l’assainissement du cadre électoral, notamment par un redécoupage électoral équitable pour les élections législatives, un recensement électoral général biométrique, une vérification biométrique de l’identité du porteur de la carte d’électeur dans les bureaux de vote, une authentification de la provenance du bulletin de vote par signature, une recomposition de la CENI.

Des préoccupations liées également aux mesures d’apaisement du climat politique, notamment la libération des détenus politiques et le retour de tous les exilés politiques, la lavée définitive des inculpations dans l’affaire des incendies de Lomé et de Kara, la délivrance des cartes consulaires aux Togolais de l’étranger, l’établissement de pièces d’état civil et la délivrance de carte nationale d’identité aux citoyens afin d’en finir avec les inscriptions par témoignage lors des recensements électoraux….

Au cours de cette concertation, le parti de Jean-Pierre Fabre dit avoir insisté aussi sur la révision de la loi portant statut de l’opposition, la révision sur la loi des manifestations publiques etc. Mais malheureusement, toutes ces préoccupations n’ont pas été prises en compte par le gouvernement.

L’ANC tient à informer l’opinion nationale et internationale sur ses diverses préoccupations formulée lors de la CNAP, afin qu’elle puisse juger non seulement de leurs pertinences, mais aussi de vérifier si les réformes qui seront bientôt annoncées par le régime contribuent réellement à la transparence et l’équité des consultations électorales au Togo.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.