Togo-CNAP : Éric Dupuy : « Nous sommes là et nous continuons à mener les discussions avec le régime »

Eric Dupuy ANC

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) n’a pas définitivement quitté la table de la Concertation nationale entre acteurs politique (CNAP). Le parti compte poursuivre les discussions avec le régime.

Intervenant ce mercredi sur les ondes de Victoire FM, Éric Dupuy revient sur la lettre que son parti avait envoyé le 27 mai dernier au ministre d’Etat Payadowa Boukpessi. A en croire le Secrétaire chargé de la communication de l’ANC, le but ultime de ce courrier n’est pas de quitter le dialogue initié par le gouvernement, mais plutôt d’obliger ce dernier en prendre en compte leur proposition.

« La lettre adressée au ministre veut dire qu’on est ouvert à des discussions avec le ministre pour qu’on puisse trouver des solutions aux points importants qui nous tiennent à cœur, d’une part pour avoir la crédibilité du processus électoral et d’autre part un apaisement de la situation politique au Togo. Cela veut dire que nous sommes là et nous continuons à mener les discussions pour qu’on prenne en compte nos propositions. Pas toutes, mais les plus importantes », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Nous avions dit dans la lettre que dans ces conditions, et à défaut de réelles avancées, prenant en considération les préoccupations légitimes, objet de constantes revendications, l’ANC se verrait contrainte de ne pas s’associer au semblant de consensus qui se dessine contre son gré ».

Ce que l’ANC dénonce, c’est le fait que ces discussions ne tournent qu’autour des prochaines élections régionales. « Il se trouve que petit à petit, cette concertation ne propose que des réponses des prochaines élections régionales. C’est le sentiment qui se dégage. En acceptant d’aller à cette concertation que nous assumons pleinement, l’ANC voulait faire porter à la connaissance du régime ses doléances pour que les prochaines élections soient transparentes et pour qu’il y ait un apaisement politique au Togo », a ajouté Éric Dupuy.

Il précise que son parti n’éprouve aucun regret à discuter avec le pouvoir. Seulement, il aurait souhaité qu’au cours des discussions, ses propositions soient aussi prises en compte.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.