Togo – Chronique de Kodjo Epou : Consensus en deux temps pour créer une démocratie.

La présente analyse est largement motivée par une citation de Georges Bernard SHAW (1856 – 1950), je le cite: « Ceux qui ne peuvent pas changer d’avis ne peuvent rien changer ». A cette leçon de grande humilité s’ajoute une autre non moins lumineuse qui nous enseigne qu’à défaut d’arracher sa liberté, il faut la négocier, non pas uniquement pour soi-même mais pour tous, dans l’esprit d’une nation liée par la même communauté de destin, de desseins car, aussi longtemps qu’une seule âme en est privée, personne ne sera réellement libre. N’est-ce pas ce qui nous arrive? De ces deux réflexions découlent les propositions suivantes qui seront ma modeste contribution à la recherche d’une sortie honorable de la longue crise qui secoue notre pays.

Les Togolais ont trop souffert; ils se sont faits trop de mal, ont p-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.