Togo : ce qu’il faut savoir sur le 12e Forum national du Paysan

1


CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le secteur agricole est identifié comme un des secteurs majeurs d’investissement pour impulser la croissance économique et soutenir la création d’emplois dans le Plan national de développement (PND, 2018-2022). Cette nouvelle dynamique, insufflée par le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, est traduite spécifiquement dans l’axe 2 dudit plan qui promeut le développement des pôles de transformation agricole suivant l’approche des chaînes de valeurs. Pour traduire cette volonté, dans un contexte de changement de paradigme, le gouvernement a mis en œuvre plusieurs instruments qui jouent déjà un grand rôle dans la transformation du secteur agricole. On peut citer, entre autres :

  1. le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA) mis en place par le Chef de l’Etat qui facilite l’installation d’usines de transformation à haute valeur ajoutée, la structuration et la facilitation de l’accès des acteurs des différentes chaînes de valeur agricole aux facteurs de production ;
  2. la mise en place et l’opérationnalisation de l’agence de promotion des agropoles au Togo (APRODAT), en vue d’attirer les investisseurs sur des espaces agricoles dans une approche de gestion territoriale des chaines de valeur en tablant sur les avantages comparatifs ;
  3. la professionnalisation des acteurs avec la création des instituts de formation pour l’agro développement (IFAD) qui s’inscrit dans la dynamique de professionnalisation et de compétitivité visant à promouvoir l’agrobusiness avec l’appui du secteur privé ;
  4. la structuration des filières agricoles par la mise en place des interprofessions et la promotion de la digitalisation comme levier au développement des acteurs des chaînes de valeur agricole.

Toutes ces mesures devraient concourir à améliorer davantage l’environnement des affaires afin d’inciter plus les investissements privés et les partenaires au développement à consacrer plus de ressources au secteur de l’agriculture.

A mi-parcours de la mise en œuvre du PND, les différents acteurs du monde agricole envisagent de s’engager à travers différents leviers clés sous format de plan d’urgence, pour booster les réalisations en vue de l’accélération dans l’atteinte des objectifs du PND.

Le FNPT qui est un cadre de partage, institué par le Chef de l’Etat, servira encore une fois de tribune pour échanger sur les nouvelles orientations et priorités à imprimer au secteur et pour prendre les engagements entre acteurs pour la mise en œuvre d’un plan d’urgence calqué sur la transformation du secteur agricole.

C’est dans ce contexte que se situe l’organisation de la 12ème édition du Forum national du paysan togolais (FNPT), placée sous le haut patronage de Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, et qui servira de cadre d’échanges, de partage d’expériences, de négociation et de contractualisation entre les acteurs des chaînes de valeurs agricoles d’une part, et d’engagement dans une approche plus concertée sur les différents objectifs. Il s’agira principalement de poursuivre l’appropriation et la mise en œuvre des différents chantiers engagés dans le cadre du PND, notamment :

  • la maîtrise de l’eau pour une production sur toute l’année : avec des systèmes d’irrigation connectés, irrigation selon les besoins des sols et suivant les cultures pour entraîner une augmentation de la qualité des produits et une production maîtrisée ;
  • le déploiement d’un écosystème digital avec des solutions numériques innovantes : le numérique sera au départ de la production, de la transformation animale et agricole. Comme exemple de solution numérique : le suivi du bétail entrant durant la transhumance, avec des outils connectés pouvant prévenir des maladies et ainsi empêcher l’infection d’un troupeau tout entier ;
  • la professionnalisation de la formation basée sur le numérique ;
  • l’amélioration du taux de mécanisation agricole pour réduire l’utilisation des pesticides dans les travaux de préparations de sols : un accompagnement optimal visant la préservation des sols, afin d’éviter l’utilisation de pesticides, via les outils numériques pouvant donner la qualité du sol et savoir en amont quelle culture sera la mieux adaptée ;
  • l’appui à l’émergence des industries de transformation agricoles et agroalimentaires ;
  • la promotion de l’exportation des produits agricoles : la possibilité de vendre en direct aux acheteurs via une plateforme dédiée. Les agriculteurs pourront se regroupées afin de pouvoir répondre à la demande des acheteurs sur le continent africain jusqu’en Asie ;
  • la mise en avant de polycultures, pour ne pas s’arrêter à une seule culture dans l’année, pour garantir des revenus tout au long de l’année aux agriculteurs.
  1. THEME DE LA 12EME EDITION DU FNPT

Le thème proposé de cette 12eme édition du FNPT : « Plan d’urgence du gouvernement pour la transformation agricole au TOGO »

Avec comme leitmotiv : « L’agriculture n’est pas seulement un travail, c’est un mode de vie ».

  1. OBJECTIFS DE LA 12EME EDITION DU FNPT
  • Objectif général

La 12ème édition du FNPT vise globalement à poursuivre l’appropriation du PND et de permettre d’amorcer la transformation du secteur agricole.

  • Objectifs spécifiques

Spécifiquement, cette édition vise à :

  • sensibiliser et informer l’ensemble des acteurs du secteur agricole sur les avancées engrangées dans la mise en œuvre du PND ;
  • faire le point sur l’intervention du mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques MIFA dans le secteur ; pour cela, durant la foire, un stand du MIFA sera consacré à effectuer des simulations en direct pour les agriculteurs sur leurs possibilités de financement ;
  • identifier et formaliser avec l’ensemble des acteurs les superficies à aménager avec des contrats de cession calqués sur des filières porteuses et de niches ;
  • faciliter l’accès aux marchés et aux facteurs de production aux petits producteurs à travers des modèles de gestion digitalisés ;
  • structurer les opportunités de développement d’entreprises le long des chaînes de valeur pour les jeunes ;
  • promouvoir l’aménagement hydroagricole, fer de lance du développement des pôles agricoles.
  1. DATE ET LIEU DE LA 12ème EDITION DU FORUM

La12ème édition du FNPT se tiendra du 23 au 25 janvier 2020 au Palais des Congrès de Kara, précédée d’une mini foire agricole dont le lancement est prévu, le 18 janvier.

  1. INVITES SPECIAUX 

L’Afrique du Sud sera l’invitée honneur de cette édition. Des investisseurs israéliens, chinois et la Fondation OCP du Maroc seront également présents pour présenter leurs technologies et des possibilités d’investissement dans le secteur agricole togolais.

  1. METHODOLOGIE DE DEROULEMENT DE LA 12ème EDITION DU FNPT

Les activités de cette 12ème édition se dérouleront en trois principales phases :

  • la première phase sera marquée par une cérémonie d’ouverture, suivie d’un grand panel consacré à la présentation de l’offensive 500 000 ha. Ensuite, suivront des conférences débats et des communications ;
  • la deuxième phase débutera avec l’animation des tables-filières pour faire le bilan des contrats passés et signer de nouveaux contrats. A ces tables filières, s’ajouteront les contrats et des plans d’aménagement avec des solutions appropriées à chaque site. Il s’en suivra une session de restitution sanctionnée par la signature d’accords programmes et de matérialisation des espaces agricoles dédiés à la promotion d’entreprises modernes ;
  • la troisième phase est consacrée essentiellement à la restitution des travaux à l’Autorité et les échanges directs avec les producteurs et autres acteurs du secteur agricole.

Parallèlement à ces travaux, une mini foire agricole battra son plein, avec à l’affiche des rencontres « B to B » entre les acteurs des chaînes de valeurs débouchant sur des contrats fermes.

  • Focus sur le numérique au sein de la transformation 

Le gouvernement togolais a mis le numérique au sein de sa production et transformation, pour une meilleure production contrôlée, avec une priorité : le MADE IN TOGO.

Ce moment sera l’occasion de présenter l’ensemble des produits labélisés et en cours de labélisation, le travail effectué sur la traçabilité de la production togolaise en phase avec le marché mondial.

De la production à la vente, l’ensemble des étapes seront présentées avec les nouveaux outils de digitalisation.

Que ce soit de l’irrigation des sols, l’utilisation des données météos déployées sur le territoire, la protection du bétail, la structuration de la distribution et suivi des ventes, la régularisation du payant des taxes.

Les métiers informels seront également mis en avant, grâce au numérique. Désormais, il sera possible à l’ensemble de ces acteurs de se déclarer.

Ainsi, aujourd’hui par le numérique, le gouvernement togolais structure l’ensemble des filières formelles et informelles. Aucun acteur n’est oublié car il s’agit là de l’ensemble de l’écosystème de la nation.

  1. Conférences-débats

Elles seront organisées sous forme de panel regroupant les représentants des producteurs et leurs organisations faîtières, les opérateurs économiques, les organisations de la société civile, les partenaires au développement et des représentants du secteur public.

Les thématiques ci-après seront développées au cours de cette 12ème édition du FNPT. Il s’agit notamment de :

▪       Offensive 500 000 ha (DFV) (grand panel)

▪       Développement d’un écosystème digital avec des solutions numériques innovantes

▪       Facilitation de l’accès des acteurs aux services financiers et non financiers : Point sur les financements dans le secteur agricole (MIFA)

▪       Promotion de l’exportation des produits agricoles (développement des infrastructures de marché de demi-gros et gros, mise en place des infrastructures qualité, instauration d’un système de certification des produits, développement de label)

▪       Bourse des matières premières agricoles

▪       Structuration des différents acteurs des chaînes de valeurs agricoles

Chaque conférence sera marquée par des présentations liminaires des panélistes, suivies d’échanges sur les centres d’intérêt liés à la thématique. Une attention sera accordée à faire intervenir plus de jeunes et d’entrepreneurs opérant dans le secteur.

  • Communications
  • Bilan de la campagne agricole 2019-2020, revue des contrats-programme et des recommandations de la 11ème édition du FNPT, (DPPSE/DSID/CTOP/CPCAT, DRAPAH, OP) ;
  • Recensement numérique des acteurs du secteur agricole, une approche pour l’amélioration de l’offre de service aux usagers (MIFA).
  • Présentation des résultats de l’élaboration de la carte de fertilité des sols du Togo (ITRA, OCP)
  • Mécanisme de gestion de la transhumance (POGT) (DE)
    • Les travaux en commissions

Les travaux en commissions seront organisés sous forme de tables de négociation, d’une part entre les acteurs des chaînes de valeurs eux-mêmes, et d’autre part entre les acteurs des chaînes de valeurs et le secteur public.

Au total, dix-sept (17) commissions seront constituées pour les tables filières avec en moyenne une vingtaine de représentants des acteurs directs par filière. Les filières suivantes sont identifiées pour ces tables : les filières végétales (tubercules, soja, maïs, riz, coton, café-cacao, sésame, anacarde, karité, fruits et légumes, fonio) ; les filières animales (volailles, petits ruminants et bétails) et les filières halieutiques (poissons (pêches et aquaculture)).

Pour chaque commission, un ensemble de facilitateurs auront pour tâche d’apporter des éléments d’éclaircissement et d’analyse aux acteurs. Ils ont essentiellement un rôle d’appui.

Les travaux en commission devront aboutir à :

  • des propositions concrètes d’actions à mener sur les 12 prochains mois en vue d’une bonne animation des familles et organisation des filières ;
  • des prévisions d’emplois ainsi que les opportunités notamment pour les jeunes par filière sur la période 2019-2023 ;
  • des objectifs à atteindre par chaque filière lors des rencontres B to B (nombre de contrats ou promesses d’achat, nombre de partenariat, nombre de projets retenus par les IF partenaires de MIFA et montant de financement) ;
  • L’identification et la formalisation de grands espaces exploitables et aménageables dans un cadre de partenariat public privé ;
  • La mise en place d’un comité de pilotage, reliant l’ensemble des décisions qui devra se réunir tous les trimestres pour rendre compte des avancées des problèmes rencontrés pour être proactif.
    • Compte rendu à l’Autorité et échanges directs avec les producteurs et autres acteurs

Un compte rendu sur les conclusions des commissions ainsi que les résultats des rencontres B to B sera fait à l’Autorité et aux membres du gouvernement. Il sera sollicité leurs orientations dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’urgence pour la transformation du secteur agricole au Togo.  Des discussions sur les engagements des acteurs meubleront les assises.

Des annonces seront faites par son excellence, monsieur le Président de la République, pour mettre en exergue l’ensemble des métiers autour des filières pour l’amélioration des recettes de chacun.

  1. MINI FOIRE AGRICOLE

Cette mini foire agricole couvrira une période de huit (08) jours, du 18 au 25 janvier 2020, et se déroulera parallèlement aux travaux du FNPT.

Elle servira de cadre pour notamment: (i) une présentation des innovations techniques et des produits agricoles et agro industriels, (ii) l’exposition des résultats de l’élaboration de la carte de fertilité des sols du Togo, (iii) des échanges d’affaires entre les acteurs au niveau des différents maillons des chaînes de valeurs, (iv) une présentation des offres de services agricoles et agro industriels.

Lors de cette mini-foire, Il sera mis en exergue les actions suivantes :

  • les acteurs tels que le MIFA seront présents pour la simulation de financements aux producteurs ;
  • des stands sur l’importance d’un label qualité, la traçabilité des produits pour avoir une production Made In Togo à court terme ;
  • les différents métiers autour des filières pour les jeunes, avec les accompagnements proposés pour leur installation seront présentés ;
  • les sites d’aménagements hydroagricoles et les modèles de gestion appropriés;
  • des stands sur la production des aliments pour les animaux via les produits locaux (maïs, soja…) ;
  • la sensibilisation sur l’utilisation des pesticides et les dangers que cela peut entrainer sur toute une filière ;
  • des stands sur la production textile, la teinture naturelle : il s’agit d’éviter que les teintures soient industrielles et de lancer une réelle industrie sur la teinture naturelle, très prisées au niveau international et dans le monde de la haute couture ;
  • un concours entre les établissements agricoles pour dégager des jeunes lauréats porteurs de vision innovante de développement de l’agriculture : Il s’agit de challenger les établissements agricoles dès maintenant pour challenger les jeunes sur leurs visions de l’agriculture de demain et surtout les métiers connexes, sous forme de mini concours, les lauréats auront un stand sur la foire.
  1. PARTICIPANTS

Il est prévu une participation de près de 800 personnes réparties comme suit : 300 (dont 30% femmes) pour les producteurs et leurs OP, 200 pour les entrepreneurs et opérateurs économiques et 300 pour les autres acteurs du secteur agricole. Les différentes catégories d’acteurs attendus au cours de ce forum sont les acteurs directs des chaînes de valeurs (producteurs, transformateurs, commerçants/exportateurs, etc.) issus des interprofessions; les prestataires de services ; les institutions financières (banques, assurances, systèmes financiers décentralisés, etc.) ; les partenaires techniques et financiers (PTF) ; autorités administratives et coutumières (préfet, maires, schefs traditionnels, etc.) ; les cadres et techniciens du ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique et des autres départements et institutions partenaire ; les ONG et les représentants de la société civile.

Afin de permettre une bonne représentation des acteurs qui tirent généralement les filières, à savoir les transformateurs et les commerçants/exportateurs, un accent particulier sera mis sur la communication avant le forum afin de permettre aux acheteurs, fournisseurs, prestataires, etc. de se manifester pour une optimisation des livrables qui sont attendus du forum.


Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.