Togo : Ce qui s’est réellement passé avec l’adolescente Gloria morte suite à un curetage 16/02/2017

Par Marcelle Apévi

Togo : Ce qui s’est réellement passé avec l’adolescente Gloria morte suite à un curetage 16/02/2017
L’installation du corps de Gloria dans un casier à la morgue

Depuis quelques jours, le sujet défraie la chronique sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une scène d’avortement effectué par un médecin de l’hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan.

Le médecin Yovo à été sollicité par un jeune élève qui serait son ami, pour l’aider à avorter la jeune adolescente Gloria enceinte de trois mois. Si Yovo avait l’habitude de se tirer d’affaire dans de pareilles situations, l’avortement de la grossesse de Gloria a mal tournée.

Avec la complicité du jeune Djatcha, auteur de la grossesse de Gloria, Yovo eut l’ingénieuse idée de mener son opération de curetage dans un couvent situé au quartier Awassi à Afagnan.

Les faits

Le lycéen Yaya âgé de 21 ans en classe de terminale A4 au lycée d’Afagnan a enceinté la jeune Gloria âgée de 16 ans, élève en classe de 3ème à l’Ecole Privée Laïque Renouveau Classique d’Afagnan. Gloria vivait chez son grand frère.

Dans la journée du dimanche 12 février 2017, Gloria sentait des malaises. Sa tante, la femme de son frère, informa très tôt son mari de l’état de santé défaillant de Gloria. Très vite, le frère de Gloria se met en chemin pour venir aux chevets de sa soeur.

Le récit du frère de Gloria

« C’est ma femme qui m’a appelé en me disant que ma petite sœur est très souffrante. J’étais à Agomé-glozou quand j’ai reçu l’appel. Je me suis dépêché pour rallier Afagnan. Je l’ai vu et après mes questions, elle m’a dit qu’elle a eu ses menstruations et sentait les douleurs au bas ventre. En écoutant tout ce qu’elle dit, je lui ai demandé si elle a fait un avortement. Elle a dit non. Alors comme nous avons un infirmier qui nous traite souvent à Agomé-glozou dans les cas où on manque un peu d’argent, j’ai décidé de l’amené chez ce dernier. En route, j’ai remarqué que ma petite sœur devenait faible sur la moto. Je lui ai encore posé la même question et elle a accepté et en même temps elle n’arrivait plus à parler. J’ai tout fait pour qu’on arrive chez notre infirmier. Après les attouchements et analyses de ce dernier, il m’informa qu’elle a avorté et que le curetage a été mal fait par quelqu’un d’autre. J’ai commencé par crier car elle perdait connaissance. Et d’un coup, elle me dit qu’elle a été enceinté par Yaya, un lycéen du quartier il y a de cela plus de 3 mois. Ce dernier l’a amené chez l’infirmier Yovo et qui lui a fait le curetage dans un couvent de vodou à Awassi. A la fin, ils lui ont dit de ne jamais informer qui que ce soit et qu’elle sentira juste quelques malaises et cela va passer. L’avortement s’est donc passé samedi. Dans la nuit de ce dimanche 12 février, cet infirmier a tout fait et a dit que ça peut aller et le lendemain de faire tout pour l’amener à l’hôpital. Le lendemain, lundi 13 février dans la matinée, l’infirmier m’a appelé pour me dire que sa fièvre augmente et qu’il va lui placer un sérum ; jusqu’à ce que je n’arrive à Agomé-glozou ; elle a rendue l’âme. De retour à Afagnan, j’ai alerté la police et l’infirmier Yovo a été arrêté », a confié Guépard Djatcha, le frère de Gloria, inconsolable.

Loin de rester les bras croisés devant cette perte de sa soeur, Guépard Djatcha alerte la police qui a toute suite interpellé Yaya, l’auteur de la grossesse, l’infirmier Yovo qui a raté son curetage et ôter la vie à Gloria et l’infirmier d’Agomé-glozou accusé d’avoir gardé un malade en état d’urgence. Les deux criminels et le sauveur sollicité par Guépard sont gardés dans une cellule au commissariat d’Afagnan, en attendant que la lumière soit faite sur les conditions réelles dans lesquelles la jeune Gloria à été avortée et à perdu sa vie.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.