Togo – Carlos Kétohou toujours entre les griffes des antigangs

Le Directeur de l’hebdomadaire privé « L’Indépendant Express » est toujours entre les mains des forces de l’ordre et de sécurité. Carlos Kétohou vient de passer sa deuxième nuit dans les locaux de la brigade antigang de Lomé.

Sa seule faute, c’est d’avoir publié un article qui faisait cas, sans autres précisions, de vols de cuillères dorées par deux ministres à l’issue d’un banquet. Plus surprenant, c’est qu’aucun nom, même le pays où s’est déroulé les faits, n’a été mentionné dans l’article publié par le confrère.

On se demande sur quelle base, ce professionnel des médias, qui plus est un Directeur de publication, a été convoqué, puis arrêté nuitamment à son domicile par les forces de l’ordre et sécurité, tel un vulgaire bandit du quartier.

Selon les sources judiciaires, c’est sur demande du Procureur de la République qu’il a été mis aux arrêts mardi soir par les antigangs. Alors que le confrère était censé comparaitre le lendemain, le mercredi donc, devant le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) dans le cadre « d’une enquête judiciaire ».

Décidément, la liberté de presse a encore de plus beaux jours devant elle dans ce pays des Gnassingbé. Cette interpellation injuste et arbitraire du Directeur de Publication de « L’Indépendant Express » fait couler beaucoup d’encre et de salive. Des acteurs politiques et de défenses des droits de l’homme montent au créneau et dénoncent un énième musèlement de la presse sous le régime Faure Gnassingbé. Des internautes togolais, surtout de ceux de la diaspora ne manquent pas de déverser leur diatribe sur le pouvoir de Lomé et sa « justice instrumentalisée ».

Du côté de la presse, c’est l’indignation totale. Presque tous demandent la libération sans condition du confrère. Toute la presse a été invitée à se mobiliser pour mettre fin à toutes les formes d’intimidations dont fait objet Carlos Kétohou.

Mais reste à savoir si le régime et sa justice entendront raison pour libérer le journaliste qui, en réalité, ne mérite un tel sort.

Godfrey A-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.