Togo – Bavure ou permis de tuer ? Une énième vie fauchée au Nord-Togo

La Préfecture de Doufelgou et plus précisément le canton de Koka pleure un de ses fils. Une personne âgée victime d’une bavure policière. Tout est parti samedi 26 septembre dernier des affrontements entre forces de l’ordre et population de Koka au sujet des rites Sant’m.

Une célébration à laquelle le chef canton s’est opposé. Il est mis en exergue la situation de la pandémie à coronavirus. Et malheureusement, les forces de l’ordre se sont signalées de la plus drôle manière habituelle. Bilan officiel, un mort, 17 blessés dont des cas graves ainsi que des dégâts matériels. Un mort de plus de la Force Spéciale Anti-Covid19. Un drame qui repose la question fondamentale de la formation donnée aux éléments des forces de l’ordre et de sécurité au Togo.

C’est la énième fois que des vies sont maladroitement fauchées pour un oui pour un non. Des populations qui refusent d’observer les gestes barrières à Koka est à déplorer. Mais pourquoi spécifiquement dans ce canton alors que tout s’est plutôt bien passé dans les autres ?

Au-delà de tout, la gestion d’un seul canton ne peut a-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.