Togo / Atakpamé : Affaire des jeunes filles au CEG Doulassamé

Il y a de cela quelques jours, un citoyen Togolais a pris sur lui de dénoncer un acte immoral et totalement aberrant qui s’était produit dans un CEG dans la région des plateaux à Atakpamé.

Le lanceur d’alerte a révélé que le directeur du CEG Doulassamé était parti de classe en classe pour faire le recensement des jeunes filles vierges. Certaines des filles qui s’étaient levées furent menacées par le directeur comme quoi, si après les examens gynécologiques il s’avérait qu’elles n’étaient pas vierges, elles seraient humiliées publiquement. Cet exercice a été effectué devant leurs camarades garçons sans que ceux ci ne soient du tout inquiétés.

C’est tout simplement inimaginable ce que subissent les jeunes filles comme harcèlement dans nos écoles. Le directeur aurait même ajouté pour intimider les filles que l’ordre venait de Faure Gnassingbé lui-même. Comment peut -on ainsi faire intrusion dans la vie privée des élèves et ceci, sans même le consentement des parents?

Aujourd’hui, suite aux multiples pressions exercées de toutes part, ces bougres ont été suspendus mais ceci doit aller encore plus loin et doit déclencher une série d’actions contre les enseignants, directeurs d’école et tout le personnel du corps éducatif qui abuse des élèves sur tout le territoire.

C’est courageux de la part de ce lanceur d’alerte qui a su dénoncer cet acte ignoble et débarrasser les élèves du CEG de Doulassamé d’un directeur pervers et complètement misogyne. Il faudrait que plus de personnes brisent le silence contre pareilles pratiques abusives pour que notre société puisse peu à peu s’améliorer.

La suspension de ces pervers n’est absolument pas assez. Ils doivent être radiés du corps enseignant à vie et poursuivis pour abus sexuels sur mineurs.

Farida Nabourema

Citoyenne Togolaise desabusée

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.