Togo-Agbéyomé Kodjo à Emmanuel Macron

Agbéyomé Kodjo

Agbéyomé Kodjo ne lâche plus le président français, Emmanuel Macron. Il lui en veut pour avoir cautionné le « coup d’État électoral » du 22 février 2020 au Togo.

L’ancien Premier ministre togolais en exil depuis près d’un an déjà, ne passe plus aucune journée sans poster un message sur compte Twitter, son réseau social de prédilection. Il n’a pas tourné la page du scrutin présidentiel de 2020. Il n’arrive pas à digérer le « coup d’État électoral » dont il a été « victime ». Il réclame toujours sa « victoire » pendant qu’il clame haut et fort qu’il est président « légitime des Togolais ».

Hier mercredi, Dr Agbéyomé Kodjo s’est fait encore entendre. Il évoque sa situation. « Le non au marché gré à gré m’a valu des actes de violences, menaces de mort et l’exil », a posté le président du Mouvement des Patriotes pour la Démocratie et le Développement (MPDD).

L’ex-député n’en revient toujours pas que le président Macron puisse ouvrir les portes de l’Élysée à Faure Gnassingbé. Pour Dr Kodjo, le chef de l’État togolais n’est qu’un « usurpateur ». « La légitimité diplomatique de Faure Gnassingbé est truquée et basée sur un hold-up électoral », a-t-il poursuivi.

Au président français Emmanuel Macron et à son ministre Jean-Yves Le Drian, Agbéyomé Kodjo exige que « le choix des Togolais soit respecté pour préserver la paix ».

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.