Togo, « Affaire Kpatcha Gnassingbé » : Tchinguilou Sondou, un codétenu, libéré. Le petit-frère de Faure Gnassingbé, lui, reste toujours en cage…

2611

Le sieur Tchinguilou Sondou, un codétenu dans l’affaire d’atteinte contre la sûreté de l’État laquelle a impliqué Kpatcha Gnassingbé, le demi-frère du Chef de l’État togolais, a été remis en liberté le 1er juillet dernier.

Togo, « Affaire Kpatcha Gnassingbé » : Tchinguilou Sondou, un codétenu, libéré. Le petit-frère de Faure Gnassingbé, lui, reste toujours en cage…

La confirmation de l’information est contenue dans une déclaration rendue publique par l’Association des Victimes de Torture au Togo (ASVITTO). L’association a profité de l’occasion pour remercier tous ceux qui ont œuvré pour cette libération.

Les motifs qui justifient la libération de Sondou ne sont pas pour le moment connus mais il se murmure que l’homme qui a recouvré sa liberté ne serait pas en bonne santé.

Selon la déclaration de l’ASVITTO, Sondou a été arrêté dans la matinée du 14 avril 2009 et détenu pendant plusieurs mois avant d’être transféré à la prison civile de Lomé le 1er septembre 2011, puis à la prison civile d’Atakpamé, le lieu où il était avant sa libération.

Tout en saluant la remise en liberté de Sondou, l’ASVITTO a plaidé pour que les six autres personnes détenues dont Kpatcha Gnassingbé dans cette affaire d’atteinte contre la sureté de l’Etat soient élargies.

Dans l’optique d’insuffler un élan au processus de réconciliation, l’association a déclaré être « convaincue que, seules les courageuses décisions allant dans le sens de la mise en liberté de tous les concitoyens précités donneront sans nul doute un élan sérieux, rassurant et de confiance au processus de réconciliation … ».

Sur la genèse de cette affaire qui a éclaté dans la nuit de Pâques en 2009 à Lomé, rappelons que Kpatcha et certains accusés seront arrêtés et jugés. Le principal concerné dans cette affaire l’ex député de la Kozah, Kpatcha Gnassingbé a été condamné le 15 septembre 2011 à 20 ans d’emprisonnement pour avoir fomenté un coup d’Etat en avril 2009 contre son demi-frère, le Président Faure Gnassingbé. Le condamné est écroué à la prison civile de Lomé et depuis lors des voix s’élèvent pour qu’il soit gracié.

Source : Koaci

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here