Togo- Affaire de vaccins périmés : Le soutien de Mme Isabelle Améganvi à Victoire Tomégah-Dogbé

Dans une interview accordée à l’agence « AfreePress », la deuxième Vice-présidente de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Mme Isabelle Améganvi a réagi par rapport à cette affaire de vaccins périmés qui inonde la toile. Elle apporte son soutien à la cheffe du gouvernement togolais, Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

L’affaire de vaccins périmés suscite encore des commentaires sur les réseaux sociaux. Les internautes togolais continuent de critiquer la Première ministre Victoire Tomégah-Dogbé pour ses propos tenus la semaine dernière devant les députés à l’hémicycle, soulignant qu’aucun vaccin périmé ne sera détruit au Togo. Certains internautes vont jusqu’à soutenir, sans preuve, que des vaccins périmés seraient administrés sciemment aux citoyens.

Dans son interview accordée à « AfreePress », Mme Isabelle Améganvi s’est remontée contre ces internautes qui critiquent la cheffe du gouvernement. Selon cette responsable de l’ANC, aucun vaccin périmé n’existe au Togo.

« Ce n’est pas parce que la Première Ministre a fait une bourde devant l’Assemblée nationale qu’on doit laisser les gens raconter n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Le vaccin Johnson & Johnson que le Togo n’a réceptionné pour la toute première fois que le 05 Août 2021 ne peut pas être périmé, s’est-elle exclamée ! Il en est de même du vaccin Astra Zeneca réceptionné en mars 2021, le Pfizer et tous les autres vaccins qui sont administrés au Togo. L’initiative COVAX ne peut pas livrer au Togo des vaccins périmés. C’est vrai qu’on ne s’adresse pas à une population fragile et si réceptive de fake news de la manière dont a procédé la Première Ministre, mais ce n’est pas une raison pour rajouter aux troubles et à la détresse de nos populations et les laisser périr faute de vérité et de discernement », a souligné dame Isabelle Améganvi Manavi.

A l’entendre, toute cette campagne de désinformation à laquelle s’adonnent ces internautes ne vise seulement qu’à démobiliser les Togolais dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

L’avocate suggère même qu’on enclenche des poursuites judiciaires contre certains auteurs de ces Fake News sur la pandémie afin que ces derniers servent d’exemples aux autres.

« D’autres pays essayent déjà de régler ce problème des réseaux sociaux. Lorsqu’on va commencer à poursuivre en justice une ou deux personnes qui publient du n’importe quoi sur les réseaux sociaux, je pense que tout le monde se méfierait avant de publier une information sur la Covid-19. Ça doit s’arrêter cette pratique de désinformation qui prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Nous sommes dans une situation de pandémie et on doit prendre les choses au sérieux et avec rigueur », a martelé Me Isabelle Améganvi.

L’opposante pense par ailleurs que la crise sanitaire liée à la Covid-19 est mal gérée au Togo. Elle propose au gouvernement une stratégie de lutte contre la pandémie.

« On constate que le gouvernement n’est pas constant dans la gestion de cette crise. On fait un peu de rigueur et la courbe de contamination descend, après on relâche tout et la courbe remonte. La meilleure stratégie que je préconise, c’est la sensibilisation et un raffermissement du système de contrôle du respect des mesures barrières. Mais sur le dernier point, j’insiste qu’il faut le faire avec doigté sachant que nos populations déjà en extrême détresse, sont livrées à elles-mêmes et aux délires déversés à longueur de journées sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, il faut aller avec beaucoup de méthode en pesant bien les mots à utilisés et les messages à passer », a-t-elle conclu.

Notons que Mme Isabelle Améganvi est la deuxième Vice-présidente de l’ANC, parti de l’opposition. Elle est actuellement l’adjointe au maire de la Commune Golfe-4.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.