Togo-Aboudou Assouma rend hommage à Yaovi Agboyibo

Le président de la Cour constitutionnelle a fait un témoignage élogieux sur l’ancien Premier ministre Me Yawovi Madji Apollinaire Agboyibo décédé à Paris le samedi 30 mai 2020.

Le patron du Comité d’Action pour le renouveau (CAR) n’est plus. Il a quitté le monde des vivants l’année dernier alors qu’il était dans la capitale française pour un contrôle de santé.

Son corps est toujours à la morgue. Un colloque est organisé par le Centre de ressources en droits de l’homme du centre de documentation et de formation sur les droits de l’homme (CDFDH) en concertation avec la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), l’Université de Lomé, la Société civile professionnelle d’avocats (SCPA) en sa mémoire sur le thème « « Me Yawovi Agboyibo : histoire d’une vie et d’un temps (1943-2020) ».

A l’entame des travaux ce jeudi 3 mai 2021 dans un grand hôtel de la place, Aboudou Assouma, le premier responsable de la Cour constitutionnelle a tenu à rendre hommage à l’homme politique, défenseur des droits de l’homme, entre autres.

« Depuis que j’ai fait la connaissance de Me Agboyibo, je ne l’ai jamais vu persister dans la haine de l’autre qu’il soit connu ou inconnu », tient-il à relever devant un parterre d’invités, ajoutant que l’homme de Kouvé « reflétait l’image d’un homme de foi, qu’il s’agisse d’un contexte professionnel ou dans ses discussions profanes et amicales ; il ne disait rien sans en être profondément imprégné », rapporte Luc Abaki dans une publication les réseaux sociaux.

Me Yawovi Agboyibo, premier président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a marqué de son empreinte l’histoire sociopolitique du Togo.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.