Togo-Aboka Kossi : « John Bri » dans son bulldozer, pétard mouillé devant Boukpessi

Jeudi, le ministre en charge de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi a échangé avec Messieurs les Maires Aboka Kossi du Golfe 5 et Aimé Djikounou du Golfe 7. C’était dans le cadre du dernier incident survenu lundi entre ces deux chefs de l’exécutif communal.

Le gouvernement togolais désapprouve le dernier fait d’armes d’Aboka Kossi lundi dans le Golfe 5 et 7. Au cours de la réunion d’hier qui a vu la présence du préfet du Golfe et de deux têtes couronnées venues respectivement du Golfe 5 et 7, le ministre Boukpessi n’y est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer le dernier incident survenu lundi entre Messieurs les Maires Aboka Kossi du Golfe 5 et Aimé Djikounou du Golfe 7.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale à remonter les bretelles au zélé maire Aboka Kossi qui, lors de sa fameuse opération de désengorgement des voies dans sa commune avec des bulldozers, a eu le vilain plaisir de violer les limites de son ressort territorial pour aller saccager les commerces des populations d’une autre commune, le Golfe 7.

Le ministre Boukpessi a également sommé le maire du Golfe 5 de ne plus mettre pieds au-delà des limites de son ressort territorial jusqu’à la prise du décret présidentiel reprécisant la délimitation des deux communes. On lui a aussi intimé l’ordre de surseoir à l’opération de déguerpissement qu’il avait programmée continuer dans la journée d’hier jeudi.

« Ralph La Casse » qui joue au « John Bri » avec ses bulldozers lundi dans le Golfe 5 et 7, a été un véritable pétard mouillé, jeudi, devant le ministre Boukpessi.

Faut-il le préciser. Nombreux sont ces observateurs qui critiquent les opérations de désengorgement des voies qu’initie cet homme, depuis qu’il a été président de la délégation spéciale des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.