Togo : a-t-on touché le fond dans ce pays ?

Publicités

Voilà un régime de père en fils qui s’est approprié le Togo qu’il régente comme une épicerie familiale depuis 54 ans. Le père qui a régné pendant 38 ans, a failli sur toute la ligne. Il a mis ses tares et incompétences sur le dos de la grève générale de 1993 et la rupture de la coopération internationale.

Lire aussi : Togo : les programmes de développement sont-ils (vraiment) efficaces ?

Le fils qui a pris sa place dans une mare de sang en 2005, et qui se targuait de « leader nouveau », « esprit nouveau » ne fait pas mieux. Le domaine dans lequel le fiston excelle le plus est des promesses de Gascon. Il est connu pour ne jamais tenir ses promesses.

Publicités

Un seul domaine nous intéresse : l’éducation. En captant le pouvoir à la suite de la parenthèse de sang en 2005, « Faurevi » avait promis de faire plus pour l’éducation : « L’éducation sera notre priorité. Les meilleures conditions seront créées pour l’éducation des jeunes : 5000 classes nouvelles avec les équipements appropriés seront créées en cinq ans. »

Publicités

Ainsi dit Faure Gnassingbé et flatteurs d’applaudir. 16 ans après, chacun peut juger la main sur le cœur si les engagements pris devant Dieu et devant la nation togolaise ont été respectés. De fait, en cinq décennies de régence du père et du fils, il est difficile, mais alors extrêmement difficile de capitaliser les réalisations sociales au profit des populations.

Lire aussi : Hausse des prix du ciment : comprendre les manœuvres de CIMTOGO

Incapable de créer de meilleures conditions pour les apprenants, les tenants de l’ordre ancien, membres de l’ancien-nouveau parti unique, se complaisent à abrutir les enfants avec des dons, des bâtiments scolaires, des tables-bancs et autres articles scolaires peints aux couleurs du parti qu’ils offrent à grands renforts de publicité.

Après des écoles publiques badigeonnées aux couleurs d’UNIR, – ce qui est une aberration dans une République -, on offre désormais des tables-bancs avec l’inscription : « DON UNIR ». On est tombé sur la tête dans ce petit bled qui n’est plus la République du Togo mais la République d’UNIR. Au lieu de créer des meilleures conditions de vie, d’étude pour les enfants, la relève de demain le parti « inique » qui domine exagérément la politique depuis 52 ans, préfère les crétiniser avec des dons griffés UNIR. On a touché le fond dans ce pays. Et même le tréfonds !

Avec Liberté

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.