Togo – 4è lac de Lomé : les riverains demandent une clôture de protection

Fruit de la coopération entre le Togo et l’UE, le 4è lac, pensé pour réduire les problèmes d’inondation à Lomé, devient source d’ennuis pour les riverains. Ils exigent une barrière autour de l’ouvrage.

Kodjo, un habitant de la zone portuaire raconte à nos confrères de Djena que le lac manque d’entretien. D’emblée cela « favorise la poussée des moisissures tout autour ». Il ajoute : « Or, les riverains y sont souvent attirés et ne faisant pas trop d’attention, glissent et cognent leurs têtes contre le bord. C’est ce qui est à la base des noyades et s’il n’y a personne en ce moment pour te secourir, c’est la mort dare-dare ».

Dadjo, elle, aimerait bien « que le lac soit clôturé avec une porte, qu’il y ait des lumières et des plantations d’arbres tout autour ». Ce faisant, le lac deviendrait « un espace de loisir et restauration », a-t-elle dit.

Non clôturé et sans système d’éclairage, le lac est devenu un « goulag » pour les populations proche de la zone portuaire (Anfamé, Akodésséwa, Adakpamé, Adamavo, Kagnikopé, Kagomé, Baguida).

Inaugurée en grande pompe par Faure Gnassingbé le 31 mai 2018, l’infrastructure s’étend sur une superficie de 26 hectares, selon les estimations. L’objectif, c’est de réduire de façon considérable les problèmes d’inondations dans les quartiers Est de la ville de Lomé.

Rayan Naël-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.