Togo, 13 janvier 2018 : Plus déterminés que jamais, des centaines de milliers de Togolais dans les rues contre le régime Faure/ RPT-UNIR !

211

La mobilisation ne faiblit pas au Togo tant dans les villes et hameaux reculés que dans la capitale Lomé. En effet plusieurs milliers de personnes ont à nouveau défilé samedi 13 janvier 2018 dans les rues de Lomé à l’appel de la coalition de l’opposition pour protester contre le régime de Faure Gnassingbé.

La coalition de l’opposition, regroupement de 14 partis politiques, organise des marches quasi hebdomadaires qui rassemblent des dizaines milliers, des centaines de milliers de manifestants depuis le 19 août 2017, pour protester contre l’accaparement du pouvoir par une seule famille, celle des Gnassingbé, depuis plus de 50 ans.

Faure Gnassingbé a succédé en 2005 à son père, le feu général Étienne Eyadéma « Gnassingbé », qui a dirigé sans partage le pays pendant 38 ans avant d’être emporté par un vilain cancer. Amen !

Partis de trois points de rassemblement, les manifestants ont sillonné des artères de la capitale, scandant des slogans hostiles au gouvernement, avant d’assister à un meeting en bord de mer. La manifestation, bien encadrée par des forces de l’ordre, s’est déroulée dans le calme.

« La particularité de la marche de ce jour (samedi), c’est qu’elle se déroule un 13 janvier, une date funeste qui symbolise l’élan brisé d’un pays. C’est à cette date que la violence, le mensonge… ont fait leur entrée dans l’histoire politique de notre pays », a déclaré à l’AFP Jean Pierre Fabre, chef de file de l’opposition.

Sylvanus Olympio, le premier président du Togo, a été assassiné le 13 janvier 1963 par l’ex-dictateur Etienne Éyadéma Gnassingbé dans un coup d’Etat à forte odeur d’implication de la France impéraliste.

« Heureusement que ce peuple qui a courbé l’échine, a redressé la tête et lutte pour la reprise en main de son destin. Et nous sommes certains que la victoire est imminente », a indiqué M. Fabre, avant d’ajouter : « La mobilisation doit continuer ».

« Contre-manifs » risibles du parti RPT-Urine

Le parti au pouvoir RPT-UNIR, vomi par le peuple, a aussi maladroitement manifesté. Mais ne pouvant pas faire le poids devant la marée des manifestants de l’opposition à Lomé, le RPT-Urine s’est replié la queue entre les jambes vers des localités de moindre importance; mais là-bas c’est avec le recours massif du phénomène « import-export » qui consiste à payer et à faire venir des marcheurs d’ailleurs pour gonfler les rangs des lâches mendiants miséreux du RPT-UNIR.

A Dapaong par exemple, les marcheurs ont été importés du Ghana voisin et la lucide population de cette localité, qui a refusé de marcher pour le parti Urine malgré les billets de banque, a photographié (photo ci-dessous) et relevé les plates d’immatriculation des véhicules venues du Ghana ayant transporté ces désœuvrés marcheurs payés par le régime.

Togo, 13 janvier 2018 : Plus déterminés que jamais, des centaines de milliers de Togolais dans les rues contre le régime Faure/ RPT-UNIR !

Nouvelle marche de la coalition, le 20 janvier prochain

La coalition de l’opposition continue de mettre la pression sur le régime fantoche de Faure Gnassingbé en appelant à une marche des femmes le 20 janvier à Lomé.

Plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, inquiets de l’instabilité que peut engendrer la crise togolaise, ont appelé le pouvoir et l’opposition au dialogue, sous la médiation du président ghanéen Nana Akufo-Addo et guinéen Alpha Condé.

Le dialogue annoncé depuis début novembre par le gouvernement peine à démarrer. Aucune date n’a été fixée.

L’opposition exige des « mesures d’apaisement », notamment la libération de manifestants toujours détenus et le retrait des forces de sécurité dans le nord du pays, avant le début de ce dialogue.

« Une délégation de la coalition de l’opposition se rendra à Accra et à Conakry lundi et mardi, sur un invitation des présidents ghanéen et guinéen », a indiqué à l’AFP M. Fabre.

Appel de Tikpi Atchadam : « Un Togo par tous et pour tous »

Comme d’habitude à la veille des manifs de l’opposition, le leader du PNP Atchadam TIKPI, tout comme les autres responsables politiques de la coalition des 14 partis politiques vient de lancer un vibrant appel aux populations togolaises de sortir nombreuses demain 13 janvier 2018 pour prendre part à la manifestation que la coalition organise pour exiger entre autres : le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora. Un appel auquel le peuple a massivement répondu ce samedi

Manifs de la diaspora dans plusieurs villes

À l’instar de leur concitoyens au Togo, la diaspora togolais aussi a massivement manifesté dans plusieurs villes dans le monde. Outer les manifestations, des gros efforts de lobbying ont été engagés pour senbiliser la communauté internationale de la vraie situation au Togo et contrer ainsi les mensonges grossiers éhontés que Faure Gnassingbé et sa bande de pilleurs de la République essayent de vendre à l’extérieur du Togo.

Source : 27avril.com + AFP + VOA + La Gazette du Togo + Autres

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here