Tigre de la révolution/Sécurité: 31 nouvelles interpellations

La police togolaise a arrêté dans la nuit de samedi à dimanche, 31 personnes soupçonnées d’appartenir au groupe « Tigre de la révolution » dont l’objectif principal est de « déstabiliser les institutions de la République », a annoncé lundi lors d’une conférence de presse, le lieutenant-colonel Yaovi Okpaoul (directeur de la police).

Le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame et le directeur de la gendarmerie, étaient aussi présents.

Ces individus dont des béninois ont été arrêtés en possession de 38 cartouches de 7,62 mm de AK 47 et 500 munitions de calibre de 12 mm, ainsi que d’armes blanches et de flèches empoisonnées.

« Leur mission est de venir provoquer le changement. Empêcher par tous moyens, les élections de se tenir. Tous ceux qui sont mêlés de près ou de loin dans ces attaques, sont repérés et suivis », a averti le directeur de la police.

« Nous savons déjà qu’un groupe de togolais retranchés à Aflao, s’apprêtent à rentrer pour le même objectif », a-t-il souligné.

De son côté, le ministre de la sécurité a rassuré les populations en cette période très sensible où les togolais s’apprêtent à aller aux urnes le 22 février pour la présidentielle.

« Nous nous demandons si ces individus savent lire ce qui se passe autour de nous. On ne fait pas une révolution en 48 heures. Je demande à la jeunesse d’être vigilante. On ne s’aventure pas dans des opérations de ce genre », a conseillé le ministre de la sécurité.

Rappelons que 28 personnes — soupçonnées d’appartenir au même groupe — avaient été déjà arrêtées, selon le bilan dressé le 10 décembre dernier par le général Yark Damehame. FIN

Edem Etonam EKUE

source : savoir news

Source : TogoActu24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.