Symposium Sylvanus Olympio 2 novembre 2018

86

Par Pierre S. Adjété, Québec, Canada

Symposium Sylvanus Olympio                                                                             2 novembre 2018
Pierre S. Adjété

Hors de toute controverse, il est logique et légitime pour chaque Togolaise et chaque Togolais de revendiquer la reprise et l’enrichissement de la gestion publique intègre et éthique dont Sylvanus Olympio fut porteur, avant sa disparition brutale en janvier 1963. Cinquante-six ans plus tard, après les carences notoires de part et d’autre, après que tout le monde a eu l’intention de faire du bien sans jamais y parvenir, il est largement temps que le modèle Sylvanus Olympio soit revisité et réexploré pour être mis au service du Togo de demain.

En somme, il faut s’approprier le modèle Sylvanus Olympio pour trois impératifs catégoriques : pour la Démocratie, pour la Réconciliation et pour le Développement. C’est le but premier et ultime du Symposium Sylvanus Olympio. Le modèle Sylvanus Olympio est une expérience togolaise inachevée, un prototype de rigueur administrative et une référence de flexibilité socioéconomique à revivifier, et autour desquels tous les Togolais, du nord au sud, peuvent raisonnablement se retrouver et se reconnaître.

Pendant plus de soixante ans, de 1958 à aujourd’hui, deux générations de Togolaises et de Togolais ont diversement lâché du lest pour conserver l’essentiel : leur Dignité. Certes, la léthargie démocratique tient aussi à la prévalence d’une répression sans limites des populations togolaises. Mais il est un fait qu’une tempérance de caractère forge la nature des citoyens togolais, presque à leur insu. Toujours et toujours, chez les Misérables, « Une évasion, c’est une guérison. »

Soixante ans plus tard, le temps est bienvenu pour que s’active la conscience que la Dignité humaine est un ferment d’espoir ainsi qu’une devise nationale, Travail-Liberté-Patrie, à mettre en exergue. La conscience en éveil au Togo et à travers sa diaspora tient de cette réalité. Aussi longtemps que, pleinement, les Togolais n’auront pas vécu le modèle Sylvanus Olympio, la seule option démocratiquement choisie sur l’ensemble du territoire national, ces hommes et ces femmes en demanderont. L’expérience Gilchrist Olympio s’étant avérée utopique, le recours au choix original consensuel reste d’autant vivant et incontournable aujourd’hui.

Le Symposium Sylvanus Olympio prend ainsi tous ses objectifs et son sens. Sortir Sylvanus Olympio de la subjectivité, du réquisitoire et de l’idéologie pour l’introduire dans le réel de l’objectivité et de la scientificité. Rassembler des générations de témoins et d’acteurs curieux, tous éparpillés, pour les faire converger vers un point d’appui ainsi qu’un même levier permettant de soulever l’avenir du Togo.

Que Demain soit Changement

Le Togo à venir se doit d’être meilleur au Togo des générations sacrifiées. Au front, en première ligne du combat du retour à la République, la Coalition des quatorze partis de l’opposition togolaise, la C14, est prise au piège des urgences et du harcèlement quotidien du terrain ; lesquels sont propres et nécessaires à toute lutte qui n’en finit pas de finir. Il appartient donc à la deuxième ligne, à toute ligne intermédiaire, de prendre toutes les initiatives qui aideront à soulager le présent et à alimenter l’avenir, sa vision, ses possibilités, ses opportunités oubliées, ses perspectives.

C’est bien connu et nul ne s’en déroge : #FaureDoitPartir #FaureMustGo. Faure aura beau partir, l’après-Faure ne pourra relever du hasard et de l’improvisation. En lieu et place de l’effroyable imposture actuelle, le Togo ne saura se nourrir des théories politiques inadaptées ; pas plus du bolivarisme que du marxisme, en passant par le communisme, le franquisme, le schumpetérien, le maccartisme, le léninisme, le darwinisme, le trotskisme, le trumpétisme, encore moins l’eyademaïsme ou le gnassingbéïsme, le système agonisant sous nos yeux.

Le Togo de demain se doit d’épouser une pratique autonome et ouverte, ambitieuse et modulable, audacieuse et autonome comme le pays lui-même avait su en produire. Affranchie du mimétisme ou de la reproduction du « quitte là, c’est à mon tour de manger », le Togo de demain doit sortir des chapelles d’antagonismes inutiles pour rayonner par la vigueur de ses capacités. C’est en cela que le Symposium Sylvanus Olympio s’est donné des objectifs précis et des résultats audibles qui, réellement, vont dépoussiérer la portée du seul modèle légitime togolais interrompu dans son application.

Aussi, les cinq objectifs du Symposium Sylvanus Olympio affichent-ils leur cohérence : Lever l’hypothèque et le silence sur l’héritage Sylvanus Olympio en vue de la Démocratie, la Réconciliation et le Développement du Togo; Asseoir l’autorité et l’ouverture de la gestion et du modèle Sylvanus Olympio chez les citoyens du Togo; Valoriser l’Éthique, la Transparence et l’Intégrité dans la gestion publique au Togo, comme gouvernance alternative; Enrichir les Générations nouvelles de la vision Sylvanus Olympio, et les outiller pour l’avenir du Togo; Réussir une percée dans les esprits, sur la personnalité et l’œuvre de Sylvanus Olympio.

Tout « comme le haut des montagnes sent les tremblements de terre », chaque Togolais ressent le désir de guérison d’un traumatisme très précis enfoui en lui. Heureusement, un idéal permanent d’apaisement réside toujours en chaque citoyen du Togo. Le mérite des uns et des autres c’est de toujours travailler à ce rêve, à cet idéal, vaille que vaille, contre vents et marée, entre héritage et avenir. Nous avons rendez-vous au Symposium Sylvanus Olympio.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here