Suspension du Guardian : la LCT dézingue la HAAC

Publicités

L’affaire suscite encore de l’indignation chez bon nombre d’acteurs qui discréditent la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Si certains désapprouvent cette décision « inique » de l’institution ayant induit la suspension du journal « THE GUARDIAN », d’autres par contre, dénoncent une enquête bâclée faite par l’institution de régulation. C’est le cas de la Ligue des Consommateurs Togolais qui, à travers une déclaration, invite la HAAC à rapporter cette décision qui est loin de respecter les principes du contradictoire.

Lire aussi : Togo : Victoire Tomégah-Dogbé touchée par un deuil

DECLARATION DE LA LCT RELATIVE A LA SUSPENSION DU JOURNAL « THE GUARDIAN » PAR LA HAAC

Publicités

Le 11 Octobre 2021, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a décidé de la suspension du journal « THE GUARDIAN » pour une durée de quatre (4) mois, ainsi que la suspension pour la même durée de la carte de presse de son Directeur de publication M. Ambroise KPONDZO.

Publicités

D’après la HAAC, le journal aurait affirmé dans sa parution n°0127 du 30 Septembre 2021 que le Directeur du CEG Ségbé a porté à la connaissance des élèves de son établissement le 27 Septembre 2021, jour de la rentrée, qu’ils seront vaccinés contre la Covid-19 dans les jours à venir.

Dans sa décision de suspension, la HAAC accuse le journal d’avoir publié des informations qu’elle estime fausses après vérification auprès du Directeur du CEG en question ainsi que d’autres responsables d’établissements scolaires de la Commune du Golfe 7. Elle décide de ce fait de la suspension du journal pour faute professionnelle grave.

La LCT trouve bâclée l’enquête ayant abouti à la suspension du journal « THE GUARDIAN » ainsi qu’une décision sans contradictoire étant donné que le directeur de publication n’a pas été reçu pour faire part de sa version des faits avant que la décision de suspension ne sorte. La suspension sur cette base dénote d’un acharnement contre ledit journal et d’une volonté de faire taire une voix qui porte.

La Ligue invite la HAAC à rapporter cette décision qui est loin de respecter les principes du contradictoire.

Elle recommande à la Haute Autorité de reprendre les enquêtes en l’élargissant aux élèves et aux parents d’élèves dudit établissement.

Fait à Lomé le 13/10/2021

Pour la LCT

Emmanuel SOGADJI

Avec iciLome

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.