Suspension de L’Alternative: le plan secret du pouvoir de Lomé dévoilé

Des voix s’élèvent depuis quelques jours pour protester contre la suspension pour 4 mois du journal « L’Alternative » par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC).

Les acteurs politiques s’en mêlent et s’indignent vivement contre cette sanction infligée au journal de Ferdinand Ayité.

A LIRE AUSSI: [Confidentiel]: ce que Obasanjo a confié à Faure sur le cas Kpatcha

Après François Boko et Mme Brigitte Adjamagbo, c’est au tour de Nathaniel Olympio du parti des Togolais de se prononcer sur sa page Facebook.

« Des journaux sont dépouillés de licence de publication ou suspendus sur de longues périodes quand ils ne sont pas condamnés par la justice comme les journalistes eux-mêmes. La volonté du régime de taire tout journalisme d’investigation est évidente. Cela s’inscrit dans la démarche d’étouffement globale de toute velléité de résistance des citoyens à la dictature. La lutte contre la pandémie Covid-19 fournit bien des prétextes pour restreindre les libertés publiques et les droits fondamentaux », a-t-il posté.

A LIRE AUSSI: [Exclusif]: ce que Eyadéma a confié à Faure et Kpatcha dans le Boeing 707 avant sa mort

Notons que la HACC a suspendu le journal « L’Alternative » suite à un article mettant en cause le ministre en charge de l’Habitat, Me Koffi Tsolenyanu paru le 2 février dernier. Le journal est accusé de « manquements graves aux règles de déontologie et d’éthique de la profession de journaliste » par la HAAC.

Togoactualité

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.