Somalie: un chef religieux tué lors d’un attentat des shebabs

25

Un chef religieux a été tué par des islamistes, ce lundi matin, en Somalie. Les shebabs ont revendiqué l’attentat contre un centre dirigé par un leader soufi à Galkaayo, dans le centre du pays. Il y aurait une quinzaine de morts. Le chef religieux assassiné était dans le viseur des shebabs depuis plusieurs mois.
Le Sheikh Abdiweli Ali Elmi, plusieurs de ses proches, des gardes du corps et des fidèles ont été tués.

L’entrée de sa résidence a d’abord été détruite par un attentat-suicide au véhicule piégé. Des islamistes armés ont profité de la brèche pour entrer dans l’enceinte. Les forces somaliennes sont intervenues. S’en est suivie une fusillade entre soldats et terroristes, avant que les militaires ne mettent fin à l’assaut.

Cet attentat sanglant n’est pas une surprise. Le Sheikh Abdiweli Ali Elmi était menacé depuis plusieurs mois par les shebabs. Les islamistes reprochaient à ce chef soufi d’avoir blasphémé le nom de Mahomet. En cause notamment, des vidéos où l’on voit Abdiweli Ali Elmi et ses fidèles chanter et danser à la gloire du prophète. Une façon de glorifier l’Islam considérée comme impie par les mouvements les plus rigoristes et notamment les shebabs, partisans d’une application stricte de la charia, la loi islamique.

Le leader religieux avait toujours nié ces accusations, affirmant qu’il n’y avait rien de blasphématoire dans ces vidéos. Néanmoins, l’homme était devenu une cible et les shebabs ont fini par l’atteindre.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here