Sénégal: bataille rangée et scène de pugilat à l’Assemblée nationale

122

Au Sénégal, l’hémicycle de l’Assemblée nationale a été transformé en une arène de lutte, hier, lors vote du budget du ministère de l’enseignement supérieur. À l’origine de la bataille rangée, la distribution du temps de parole, comme relevé sur place par KOACI.COM.

Les démons de la violence ont ressurgi, hier, à l’Assemblée nationale. Entre députés de l’opposition et de la majorité, les coups ont volé dans tous les sens lors du vote du budget de l’Enseignement supérieur.

En cause, la distribution du temps de parole aux différents intervenants. Prévu par le règlement intérieur à 5mn pour les députés «simples», la présidente de séance Ndèye Lucie Cissé annonce un temps de parole réduit.

Ce que les députés de l’opposition, dont Abdou Cheikh Bara Dolli et Toussaint Manga, n’ont pas apprécié. Le premier, député de Touba, se dirige vers le présidium et dénonce «l’injustice» sur la marche de l’Assemblée nationale. Les parlementaires de Bby crient et perturbent.

Il redescend tout doucement et regagne sa place. Mais, quand la parole est donnée à Anna Poupaye Gomis , la députée Bby de Guédiawaye, il retourne sur ses pas, s’impose devant elle et lui arrache le micro. Celle-ci, en bonne Manjak qui ne lâche rien, le bouscule vivement.

Vient ensuite le député Bby de la diaspora, Kader Ndiaye , pour prendre le parti de la jeune parlementaire. Qui est elle-même aidée par Lika Bâ qui a usé de ses coups de poing pour repousser la menace.

Il s’ensuivit un échange de propos aigres-doux. Des cris. Des claquements de mains. Des coups de pieds et d’épaule. Non content, Kader Ndiaye donne un coup à Mame Diarra Fam. La députée «Va Bene» est assommée et à terre. Elle se relève. Donne à tout-va des coups.

L’Assemblée ressemble un instant à un ring, une arène de lutte. Pendant quelques minutes, tout est sens dessus-dessous. Les journalistes, sortis momentanément pour prendre l’air, sont bloqués par la gendarmerie au portail. Les autres députés, «moins guerriers», rangent leurs cartables. Retroussent les manches de leurs boubous et s’affaissent sur leurs fauteuils.

Après la honteuse bataille entre parlementaire, le Forum du justiciable dirigé par Babacar Ba a réclamé des excuses des députés de l’hémicycle.

« Tout le monde s’attendait à des changements avec cette 13 éme législature mais l’histoire se répète ce Lundi, l’Assemblée Nationale transformée en ring de boxe par les députés de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle », s’est indigné Babacar Ba , exigeant des excuses au peuple sénégalais.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here