Home Société Sérail: la fête Evala préférée à toutes les autres fêtes traditionnelles au...

Sérail: la fête Evala préférée à toutes les autres fêtes traditionnelles au Togo ?

0
281
Faure-eVALA.jpg

Publicités

La préfecture de la Kozah vibre au rythme de la lutte traditionnelle Evala lors du mois de juillet, un événement culturel qui dispose de tous les moyens de l’état. Cette fête annuelle permet de valoriser la culture kabyê et de promouvoir le tourisme au Togo, offrant ainsi de nombreuses opportunités aux jeunes et aux entreprises en affaires et relations commerciales. Cependant, cette célébration est vue comme étant plus privilégiée que les autres fêtes traditionnelles au Togo. Malgré la visibilité qu’elle offre, les questions se posent quant à sa priorisation par rapport aux autres festivités. Les médias d’état, notamment la Télévision Togolaise, accordent plus d’importance à Evala, et le parti au pouvoir fait déplacer un grand nombre de journalistes pour couvrir l’évènement. Les concerts géants organisés dans le cadre des Evala sont également caractérisés par la présence des meilleurs artistes togolais et parfois même internationaux, ce qui n’est pas le cas pour les autres fêtes traditionnelles. Toutefois, les critiques de certains journalistes courageux ont apporté quelques changements à la célébration de cette fête, mais il est à se demander ce qu’elle deviendrait sans l’influence des Gnassingbé au pouvoir.

Lire aussi:Affaire CPC : qui de Taama, Adjourouvi et Fabre dit la vérité ?

Lisez plutôt:
La capitale du Togo c’est Lomé, mais dans le mois de juillet c’est la ville de Kara qui obtient ce privilège. Pour la simple raison que la préfecture de la kozah vibre au rythme de la lutte traditionnelle appelée EVALA. C’est une fête qui non seulement valorise la culture des Kabyê, mais fait aussi la promotion du tourisme au Togo. Qui dit tourisme, dit hébergement. Chaque année, Evala suscite la curiosité et toute la ville de Kara se prépare à la réussite de cet événement culturel spectaculaire avec de chaudes empoignades.C’est un rendez-vous culturel qui offre assez d’opportunités aux jeunes et aux entreprises excellant dans les affaires et relations commerciales. Kara sort de l’anonymat géographique grâce à cette fête traditionnelle Evala.

Depuis « faure » longtemps, même au temps du général Togo ( Eyadema ), la lutte traditionnelle Evala est considérée par les Togolais comme la fête ancienne la plus célébrée au Togo. L’actuel chef de l’état togolais est originaire du pays kabyê voilà pourquoi aucun sacrifice n’est trop grand pour la réussite de cet événement culturel annuel.D’aucuns disent que la fête traditionnelle Evala est une fête présidentielle. Toutes les sociétés d’état et les gros moyens de l’état sont mis à contribution. Vous ne pouvez pas avoir la signature d’un DG ou d’un président d’une institution togolaise dans son bureau à Lomé en période des Evala. Elepossiblaa ? Cette année spécialement une compagnie aérienne locale s’est offerte aux populations de Lomé dans le cadre des Evala.

Lire aussi:De l’hôpital de Bè au CHU SO : Un vieil homme meurt après des heures sans soins

Si ma mémoire d’éléphant est bonne, c’est la première fois que les togolais voyagent à bord d’un vol local pour aller assister à la lutte Evala. Ce n’est pas un crime, mais j’ai comme l’impression que tout a été fait pour que cela soit une particularité pour la fête traditionnelle Evala. La question que je me pose est de savoir pourquoi cela doit commencer coûte que coûte par la fête traditionnelle Evala et non pas par la fête traditionnelle D’ pontr ( fête des ignames) à Bassar par exemple?! Pourquoi cette compagnie aérienne n’était pas disposée à l’occasion de la fête traditionnelle Gadao-Adossa ( fête des couteaux) à Sokodé par exemple et que par un « heureux hasard » elle offre en premier ses services lors des Evala ? J’espère que cette initiative de la compagnie que je trouve, néanmoins salutaire ne va s’arrêter qu’à la fête Evala et que cela s’étendra aux autres célébrations traditionnelles dans le Nord du pays. J’espère qu’avec la disposition de ce vol domicile à l’occasion des Evala beaucoup d’artistes et le monde du show biz ainsi que les autorités seraient à l’abri des accidents mortels par voie terrestre. Mes interrogations sont légitimes parce que je trouve que la fête traditionnelle Evala fait la priorité des fêtes au Togo. Il n’y a pas que les Evala au Togo pour bénéficier tous les privilèges. Personnellement, je n’ai rien contre cette fête traditionnelle, mais c’est vraiment déplorable de constater qu’elle est plus priorisée que les autres fêtes traditionnelles au Togo.

Ce n’est pas parce qu’on est chef d’état originaire de la localité de Pya que les Evala doivent avoir plus d’avantages sur toutes les autres fêtes au Togo. Les autres festivités traditionnelles doivent aussi bénéficier des mêmes moyens de l’état en terme d’organisation et de financement par exemple.Quand on est président d’un club, du moment où on devient président de la fédération, tous les clubs doivent être traités au même pied d’égalité. Le comble au niveau des couvertures médiatiques. Au temps du général Togo, nous suivions les reportages, des dossiers spéciales sur Evala pendant un mois à la Télévision Togolaise, la TVT. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, mais il faut reconnaître jusqu’àlors que les autres fêtes traditionnelles ne bénéficient pas des mêmes traitements d’information ou de reportages sur les médias d’état surtout sur la TVT. En juillet, Kara devient la capitale du Togo parce que Evala a plus de visibilité que toutes les autres fêtes traditionnelles. Elepossiblaa? Le parti au pouvoir fait déplacer un grand nombre de journalistes pour couvrir l’évènement.

Dans le cadre des Evala, des concerts géants sont organisés avec la présence des meilleurs artistes togolais et parfois certains artistes internationaux. C’est tout à fait normal. Qui a une fois vu Yemi Aladé à Adzinukuzâ? Pourquoi y a t-il toujours plus de journalistes aux Evalas qu’à Agbogbozan ou lors de la fête traditionnelle à Niamtougou par exemple ?! Pourquoi les cachets des artistes qui viennent prester dans le cadre des Evala sont plus considérables que ceux qui viennent chanter sur les podiums d’Ayizan par exemple? Est- ce que les mêmes artistes qui quittent Lomé pour les Evala sont aussi invités à la fête traditionnelle à Dankpen, par exemple ?! Quelqu’un me dira que cela dépend des organisateurs.

Lire aussi:Dividendes issus des participations financières: l’État togolais loin des attentes budgetaires

Qui organise les Evala? Personnellement, je trouve que la politique de deux poids deux mesures que nous constatâmes sous le père dans la célébration des fêtes traditionnelles au Togo est toujours d’actualité sous le fils. Il n y a que le saint esprit pour rétablir la parité. Il y a eu quelques changements grâce aux critiques de certains journalistes courageux mais, quand vous assistez aux Evala avec tous les moyens déployés et que vous reveniez à la fête traditionnelle d’Adzinukuzâ par exemple, c’est le jour et la nuit. Qui peut me rassurer qu’au lendemain de l’alternance, la fête traditionnelle Evala sera organisée de la même manière avec les gros moyens matériels et financier de l’état? Qui? D’où ma question, à quoi ressemblerait Evala sans les Gnassingbé au pouvoir?
AnaniFifa

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net